Julian Walter ORDE

(Hopton, 1861-Loddon, 1929)

orde julian

Jean-Claude SEGUIN

1

James Henry Orde (St Helens, 30/09/1830-Great Yarmouth, 21/02/1880) épouse (Londres, 05/06/1856) Margaret Barclay Gurney ([1832]-1901). Descendance :

  • Charles, Somerville Orde (Hampton Court Palace, 1858-Suffolk, 15/02/1937) épouse (St Marylebone St Andrew, 25/04/1889) Margaret, Susan Steacy ([1861]-). Descendance :
    • Myrtle, Evelyn Orde (Hopton, 14/12/1890-Leighton Buzzard, 1972)
    • Iris, Rosalind Orde (1892-)
  • Lancelot, Francis Orde (Great Yarmouth, 23/10/1859-Dartford, 24/01/1939). Descendance :
    • Ronald Orde
    • Violet Orde
  • Julian, Walter Orde (Hopton, 14/01/1861-Loddon, 17/06/1929) épouse (Baldock, 07/07/1885) Alice Georgina Hogge-Archdale (Biggleswade, 08/1861-Stoke Poges, 31/12/1944). Descendance :
    • Michael Amyas Julian Orde (Sibley, 06/11/1887-Amesbury, 06/08/1920)
    • Cuthbert Julian Orde (Great Yarmouth, 18/12/1888-Chelsea, 19/12/1968)
      • épouse (Londres, 11/09/1916) Eileen Wellesley (Windsor, 01/1887-Tonbridge, 31/10/1952). Descendance :
        • Julian Orde (Wandsworth, 31/12/1917-St Marylebone, 26/08/1974) épouse (Hampstead, 09/1949) Ralph Abercrombie (Spalding, 10/1914-St Pancras, 09/1968)
        • Jane Orde (Londres, 06/03/1921-Hounslow, 07/07/1995) épouse (Tonbridge, 06/1944) David Henry Macindoe (Eton, 01/09/1917-Windsor, 03/03/1986). Descendance : Peter D. Macindoe (Oxford, 03/1945-Windsor, 03/1947)
      • épouse Alexandra Dalziel (New York, 06/06/1907-Westminster, 05/1997)
    • Herbert Walter Julian Orde (Sibley, 11/11/1890-Canakkale, 13/05/1915) épouse Eleanor Herrold.
    • Elizabeth Susan Orde (Christchurch, 01/1893-Reading, 24/01/1963)
      • épouse Arthur Davidson (Umritsur, 12/09/1862-Epping, 21/04/1937)
      • épouse Auckland William Wollaston Groome (1885-1954) 
    • Mary Margaret Orde (Bellingham, 31/07/1894-Westminster, 18/09/1949) épouse (New Forest, 12/1921) Aubrey Edward Kenney-Herbert (Weston Turville, 29/07/1877-Battle, 09/04/1951)
  • Evelyn, Alice Orde (Hopton, [1864]-Holborn, 03/07/1945) épouse (Londres, 20/04/1892) Edwin Lancelot Orde (Edinburgh,25/09/1863-Chelsea, 27/05/1921). Descendance :
    • Simon Edward Henry Orde (Newcastle Upon Tyne, 1893-Marylebone, 23/04/1953)
  • Sybil, Margaret Orde (Hopton, 1866-Rothbury, 30/12/1918) épouse (Chelsea, 06/04/1899) Wilmot Eardley Carr (Louth, 1865-)
  • Margaret, Louisa Orde (Hopton, 1868-Chelsea, 06/1949) épouse (Holy Trinity, 23/08/1897) Cecil William Battine (1867-1949). Descendance :
    • Oswald, James Battine (St Luke, 1905-Inde, 19/09/1938) épouse MacRae
  • Olive, Elizabeth, Emily Orde (Hopton, 28/09/1870-Londres, 27/06/1947)  épouse (Londres, 17/01/1894) Robert Basil Hoare (Newcastle Upon Tyne, 16/08/1870-Londres, 12/05/1931). Descendance :
    • Patience Elizabeth Hoare (Newcastle Upon Tyne, [1896]-Farr Mains, 18/06/1962)
    • Richenda Margaret (Earsdon, 01/1899-Oxford, 22/07/1953)
    • Pamela Susan Hoare (Morpeth, 04/1904-)

2

Julian W. Orde fait ses études à Haileybury, avant d'entamer, à la Gurney's Bank de Yarmouth - à laquelle son père est associé -, une carrière dans la banque. Dans les années 1880, il quitte la Grande-Bretagne pour les États-Unis où il tente sa chance comme agriculteur pendant plusieurs années.De retour dans son pays, il devient un homme d'affaires britannique dont les activités sont liées à la Burbanks North Gold Mine (Limited) (Coolgardie, Western Australia) dont il est l'un des directeurs (Globe, Londres, 5 mars 1896), à The Kinson Pottery Limited (Parkstone, Dorset) dont il est un "auditor" (Glasgow Herald, Glasgow, 27 avril 1896, p. 12.). Il participe également  (à partir de mai 1897) aux activités de la Rock Life Assurance Company (15, New Bridge-Street, Londres). Il devient le directeur de la Biograph & Mutoscope Company for France, à partir de juin 1898 et jusqu'à octobre 1900, date à laquelle il est congédié, sans doute parce les affaires de la société ne sont guère florissantes :

[...] à cause du changement d'administration et des économies qui vont être apportées dans les affaires, la Société n'aura plus besoin de vos services à partir du 1er octobre prochain. 
[...] C'est avec un vif regret que deux jours avant mon départ je suis obligé de vous signaler cette détermination et j'espère que vous trouverez un emploi tout à votre goût.
Julian W. Orde à Eugène Lauste.


Fonds Eugène Lauste. Smithsonian Institution. (cité dans MEUSY, 1997: 703)

Après cet échec, il réoriente sa carrière avec bonheur. En effet, il est principalement connue pour ses activités en relation avec l'automobile. Il est ainsi secrétaire (1902-1906) de l'Automobile Club de Grande-Bretagne et d'Irlande (A.C.G.B. & I.) et joue un rôle important dans l'organisation de la Gordon-Bennett Cup (1903, 1905):

Since 1903, when he organised the Gordon Bennett Race in Ireland, Mr. Julian Orde has been one of the most prominent and popular figures in motor developments in this country, and it is not too much to say that his energy, zeal, and invariable tact have rendered yeoman service to the cause of automobile advancement generally. As Secretary of "The Club," Mr. Orde is naturally greatly in request wherever motorists most do congregate, and only a few days ago he achieves a somewhat remarkable feat in travelling some 880 miles -by rail, be it noted- in twenty-two hours, to attend the annual dinner of the Scottish Club. Mr. Orde is a keen advocate of British supremacy in International contests, and at the present moment is conducting a vigorous campaign on the Continent in order to induce foreign sportsmen and manufacturers to participate in our insular events. Educated at Haileybury, the subject of this week's BYSTANDER Car-icature spent three years in France, and subsequently put in a decade in travelling in the far West of America. A good linguist, a good sportsman, and a cultured English gentleman, the carrying out of the "official" policy of the A.C.G.B. and I. could not be reposed in more capable hands.
DOUGLAS MILLER


The Bystander, Wednesday 27 February 1907, p. 48.

Il reste secrétaire de la nouvelle The Royal Automobile Club (R.A.C.)  (1907-1923). Ses activités lui valent de recevoir (1919) le titre de "knighthood" (chevalier) et d'obtenir l'adresse  honorifique "Sir".

orde julian 03

Illustrated London News, Londres, samedi 29 juin, p. 27.

Il renonce à ses activités en 1923 et disparaît en 1929.

orde julian 02

Vanity Fair, 22 March 1911

Sources

MEUSY Jean-Jacques et Paul C. SPEHR, "Les débuts en France de l'American Mutoscope and Biograph Company" dans Histoire, économie et société, 1997, 16ᵉ année, n°4. pp. 671-708; doi : https://doi.org/10.3406/hes.1997.1969-https://www.persee.fr/doc/hes_0752-5702_1997_num_16_4_1969.