KHARKOV

Jean-Claude SEGUIN

Kharkov (ou Karkoff, Karkof...) est une ville de Russie (aujourd'hui en Ukraine).

1896

Le cinématographe Lumière (> 27 décembre 1896)

L'équipe Lumière, composée en particulier, de Paul Decorps et Charles Klein, organise des séances cinématographiques à Kharkov :

A leur retour d'Odessa, Decorps et [Perruissaud] devaient partir à Kharkoff mais [Perruissaud] a manqué le train et c'est Klein qui est parti. Nous avons changé d'hôtel, nous sommes allés hôtel de Florence. Nous avons fait de grandes promenades [Perruissaud] et moi sur le Dniepr, dans la campagne, etc., quand Decorps et Klein sont revenus de Kharkoff.


CHAPUIS, 1896-1897.

1897

Le cinématographe Lumière (Théâtre, < 23->28 mars 1897)

Marius Chapuis, opérateur Lumière, se rend à Kharkov afin de donner des vues à Charles Klein et [Perruissaud] qui tiennent le poste du cinématographe :

Mardi 11/23 je pars seul pour porter des vues à [Perruisseau] et Klein qui se trouvaient à Kharkoff. Je suis parti le soir à 6 heures 1/2 de Rostoff et arrivé à Kharkoff le lendemain soir mercredi à 6 heures 1/2 (25 h). Je descends hôtel Prosper, demande [Perruisseau] et Klein qui sont à côté, hôtel de Marseille. Je vais les voir, ils partaient au théâtre, je reviens me changer et vais les rejoindre au théâtre dramatique. Le soir, après la séance, nous allons souper avec Acsonof et nous allons faire un tour de promenade avant de nous coucher. Le lendemain je ne me suis guère promener [sic]. Vendredi nous visitons la ville car je dois partir le samedi. Samedi matin 15/27 mars, Edmond Breth vient me réveiller, surprise. Il était de passage à Kharkoff et ayant appris à la gare que j'étais ici il est venu me voir à la hâte. Nous devions partir de suite par le même train, mais réflexion faite nous décidons de passer la journée à Kharkoff visiter la ville et de partir le soir à 8 h 39. Ce train est direct. Edmond me quitte le lendemain à midi et moi j'arrive le soir, dimanche 16/28 mars à 7 heures 1/2. Je vais tout de suite travaillé au théâtre.


CHAPUIS, 1896-1897

Le cinématographe Lumière (Jardin Concert Bavaria Cirque, 23 juillet-6 août 1897)

L'équipe du cinématographe Lumière - Arthur Grünwaldt, le responsable, Paul Decorps et Marius Chapuis - revient à Kharkov pour de nouvelles séances de projections animées :

Nous arrivons à Kharkoff le lendemain vendredi 11/23 juil. à midi 1/2, descendons hôtel de Russie. Encore une fois nous travaillons dans cette ville. Cette fois, c'est au jardin concert, Bavaria cirque. Rien de nouveau dans la ville, nous allions au concert les soirs que nous étions libres (ma mère). Nous partons de Kharkoff au bout de 15 jours, le vendredi 25 juillet/6 août vers les 9 h 40 du matin pour Kieff où nous arrivons le lendemain samedi 26 juillet/7 août à 7 h 1/2 du matin.


CHAPUIS, 1896-1897.

Le cinématographe de Félix Mesguich ([décembre] 1897)

Félix Mesguich, sous contrat avec Arthur Grünwaldt, poursuit son voyage en Russie et se rend à Iaroslav, probablement en décembre 1897 : 

Quelques jours à Kiew, " la mère des cités russes ", colorée comme une vieille icone, puis Iaroslav et Kharkow. Nous voici enfin à Moscou pour Noël.


MESGUICH, 1933: 20.

1898

1899

1900

1901

1902

1903

1904

1905

1906

sources

CHAPUIS Marius, Souvenir de voyages en Russie commencés le 24 mai 1896 terminés le octobre 1897 (manuscrit).

MESGUICH Félix, Tours de manivelle, Paris, Grasset, 1933, 304 p.

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.