CHÂTEAUROUX

Jean-Claude SEGUIN

Châteauroux, chef lieu du département de l'Indre (France), compte 23.024 habitants (1894). 

1896

Le cinématographe de Leclerc (Place du Palan, [29] septembre-[17] octobre 1896)

Le tourneur Leclerc va offrir quelques séances de cinematographe aux  Castelroussins vers la fin du mois de septembre 1896 :

On annonce, pour quelques jours seulement, l'apparition à Châteauroux du célèbre appareil d'invention récente qui reproduit en grandeur naturelle les scènes mouvementées saisies au vol par la photographie instantanée. La première représentation aura lieu demain dimanche 27 septembre à 8 h ½ précises, place du Palan (ancien café Bonnin). Une seule séance chaque soir. Prix d'entrée :1 f.


Le Journal du département de l'Indre, Châteauroux, 27 septembre 1896. (cité dans RITTAUD, 1999: 141)

chateauroux place palan

Châteauroux.-Place du Palan, Magasin des Pompes (début XXe siècle)

L'installation semble avoir connu quelques problèmes :

L'installation du Cinématographe n'ayant pu être complétée hier, la séance d'ouverture a été remise irrévocablement à aujourd'hui, a 8 h ½.


Le Journal du département de l'Indre, Châteauroux, 28 septembre 1896. (cité dans RITTAUD, 1999: 141)

Finalement, l'inauguration à lieu le 29 septembre. À l'issue de la première représentation, la presse offre un bref compte rendu de la séance :

Le nouvel et ingénieux appareil a fonctionné hier pour la première fois à Châteauroux. On en connaît le principe. Des photographies d'une scène mouvementée ont été prises a de courts intervalles sur une bandelette de gélatine longue de plusieurs mètres. Cette bandelette se déroule à la même vitesse devant l'objectif d'un appareil analogue à la lanterne magique et la succession insaisissable des images donne l'illusion du mouvement. Nous avons vu ainsi : le "Sacre de l'empereur de Russie", la "Voiture aux chèvres des Tuileries", la "Place de l'Opéra", avec son incessant va-et-vient de voitures, etc., etc. Il y a bien encore un petit tremblotement intermittent que le progrès corrigera, mais dès maintenant, l'invention, même avec ses imperfections, est merveilleuse et tous ceux qu'intéresse le progrès scientifique tiendront à voir par eux-mêmes. Ce soir mardi, deuxième représentation.


Le Journal du département de l'lndre, Châteauroux, 30 septembre 1896 (cité dans RITTAUD, 1999: 141).

Les titres des vues proposées renvoient au catalogue De Bedts, en particulier pour La Voiture aux chèvres des Tuileries. Les autres titres figurent également chez d'autres éditeurs. Dans un entrefilet, on indique que le cinématographe connaît quelques imperfections :

Malgré quelques petites imperfections existant encore, tout le monde voudra voir ces intéressantes représentations. Ce soir, mercredi, troisième représentation.


Le Journal du Centre, Moniteur de I'Indre, 1er octobre 1896 (cité dans RITTAUD, 1999: 142).

Il faut attendre encore un peu pour connaître le nom du propriétaire de l'appareil, Leclerc :

Le cinématographe attire beaucoup de monde. M. Leclerc présentera dans quelques jours la "Sortie des cigareries", tableau qui ne peut manquer d'intéresser vivement le public de notre ville.


Le Journal du Centre, Moniteur de l’Indre, Châteauroux, 3 octobre 1896 (cité dans RITTAUD, 1999: 142).

Pourtant la vue en question, censée intéresser le public, ne semble pas avoir été programmée. Usasnt d'une stratégie habituelle, le tourneur annonce son départ prochain pour Limoges :

Par suite d'engagements pris à Limoges, la clôture du cinématographe aura lieu très prochainement. Nous engageons vivement nos lecteurs qui n'ont  pas encore vu cette merveilleuse découverte qui vient de faire courir tout Paris à ne pas attendre plus longtemps.


Le Journal du Centre, moniteur de l’Indre, Châteauroux, 11 octobre 1896 (cité dans RITTAUD, 1999: 142).

Annoncée pour le 18 octobre (Le Journal du Centre, moniteur de l'Indre, Châteauroux, 15 octobre 1896. Cité dans RITTAUD, 1999: 142), le clôture semble avoir eu lieu le samedi 17 :

Dans le but de favoriser les familles nombreuses et la classe ouvrière à voir cette intéressante innovation, nous transportant dans les "Différents quartiers de Paris", à "Londres", à "Moscou au moment du couronnement du tsar", etc., etc., la direction mettra pour la journée de samedi, clôture définitive, les places à 50 c. Les séances auront lieu comme suit, a l'ancien café Bonnin, place du Palan : première séance: 5 h ; deuxième séance : 6 h ; troisième séance : 8 h ; quatrième séance : 9 h.


Le Journal du département de l'lndre, Châteauroux, 17 octobre 1896, (cité dans RITTAUD, 1999: 142).

Leclerc quitte Châteauroux, mais il ne semble pas avoir présenté de cinématographe à Limoges comme annoncé.

Répertoire (autres titres) : Arrivée d'un trainDanse serpentine (Le Journal du Centre, Moniteur de l'Indre, Châteauroux, 1er octobre 1896. Cité dans RITTAUD, 1999: 142.)

1897

Le cinématographe parisien de Mergault (Place du Marché-au-Blé, 1er-≥1er janvier 1897)

Le tourneur Mergault arrive à Châteauroux à la fin de l'année 1896, mais n'offre sa première séance de vues animées qu'à partir du 1er janvier 1897 :

Avis : dans la ville de Châteauroux prochainement sera de passage Le Cinématographe Parisien, une des plus grandes attractions du jour. Il sera présenté au public de très beaux tableaux qui ont fait l'objet des plus grands succès. M. Mergault, le directeur, prie les personnes de ne pas confondre le Vrai Cinématographe avec tous ces appareils similaires qui vous exhibent journellement des spectacles ridicules. Un avis ultérieur annoncera le jour d'arrivée et le lieu de l'établissement.
Le Journal du Centre, moniteur de l’Indre, Châteauroux, 31 décembre 1896. (cité

chateauroux place marche ble

Chateauroux, Place du Marché au blé (c. 1904)

Les informations restent très succinctes et aucun élément du répertoire n'est donné :

Tout le monde voudra voir le Cinématographe parisien de passage en notre ville. Installé dans la salle de réunion chez M. Soulat, place du Marché-au-Blé. Cette belle attraction, visible pour tout le monde, sera présentée de 5 à 6 h du soir et de 8 à 10 h du soir également. Prix des places : 50 c.


Le Journal du Centre, moniteur de l’Indre, Châteauroux, 1er janvier 1897.

Quelques jours plus tard, le tourneur Mergault semble bien celui qui organise des séances à Limoges.

1898

1899

1900

1901

1902

1903

1904

1905

1906

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.