BRIVE

Jean-Claude SEGUIN

Brive, commune du département de la Corrèze (France), compte 16.803 habitants (1894).

1896

1897

Le cinématographe parisien de M. Mergault (rue Carnot/caserne Brune/café Plaisance/café de l'hôtel de Montauban, 23-31 janvier 1897)

Le tourneur Mergault, qui est sans doute celui qui a donné des séances de cinématographie à Limoges quelques jours plus tôt, s’installe dans la Salle des fêtes du Grand Hôtel peu avant le 23 janvier :

Le vrai "Cinématographe parisien" à Brive et à Tulle
Le Cinématographe parisien est en ce moment en représentation à Brive d'où il doit venir à Tulle.
Tous les journaux nous disent le succès qu'obtient partout cette attraction extraordinaire : " Les élèves et professeurs de notre collège, écrit notamment la République de Brive, ont été émerveillés, l'autre soire, dans une représentation qui leur était spécialement offerte. "
Le CINEMATOGRAPHE ou la PHOTOGRAPHIE ANIMÉE est une des plus merveilleuses inventions de ces temps-ci, car il donne la vie, la couleur et le mouvement aux tableaux et aux scènes saisis dans leur instantanéité même et en grandeur naturelle !!!
Cette prodigieuse découverte a déjà fait sensation à Paris et dans les grandes villes du monde ; mais elle était encore inconnue chez nous, où elle sera présentée par M. MERGANET [sic] qui a quitté récemment un des ateliers photographiques des plus importants pour populariser cette création avec une série de projections, fort bien choisies.
Ces tableaux et ces scènes donnent L'ILLUSION LA PLUS COMPLÈTE de la vie réelle et du mouvement ; ils obtiendront donc, ici, comme partout ailleurs, un SUCCÈS ASSURÉ et qui se répétera, plusieurs fois par jour, jusqu'au moment du départ de l'impressario, appelé, par des engagements recherchés, à poursuivre avant peu son brillant itinéraire.
A Brive, les séances ont lieu maison Pégourié, rue Carnot ; à Tulle, elle seront offertes dans la salle de fête du " Grand-Hôtel ", aménagée pour elles, avec entrée spéciale rue de la Barrière.


Le Corrézien, Tulle, samedi 23 janvier 1897, p. 2-3.

brive rue carnot

Bessot & Guionie, Edit. Brive, Brive, Rue Carnot (c. 1903)

Si l'article ne signale aucun film en particulier et s'en tient plutôt à une forme de publicité, un encart offre peu après une partie du répertoire.

tulle cinematographe 1897 01

Le Corrézien, Tulle, 29 janvier 1897, p. 3.

Voici les films qui sont donc proposés au public : Cortège du Czar aux Champs-ÉlyséesLeçon de BoxeSortie d'ÉgliseBaignade des SoudanaisL'Arroseur arroséDivertissement du " Moulin Rouge "Le Czar se rendant à l'Ambassade à ParisScène d'ivrogneArrivée d'un trainClient et cocherCoucher de la mariéeQuadrille d'Incroyables. On retrouve l'ensemble de ces films dans la production de la maison Joly-Normandin. Le succès aidant, Mergault reste à Brive plus que prévu. Des séances vont également être organisées ailleurs: 

Le Cinématographe à Brive et à Tulle
Le Cinématographe dont nous avons annoncé les représentations à Tulle, n'a été retenu à Brive, paraît-il, que par son propre succès...
On lit, en effet, dans le Petit Centre :
" M. le colonel Penaud, joignant toujours l'utile à l'agréable, n'a pas voulu laisser partir le Cinématographe parisien sans autoriser le directeur à offrir une charmante et intime soirée avec son appareil à MM. les officiers, leurs familles, sous-officiers et soldat du 14e.
" Dès deux heures de l'après-midi, l'appareil fonctionnait dans la salle d'honneur de la caserne Brune, pour la première séance offerte aux officiers ; ensuite, l'appareil, transporté dans un réfectoire, a donné une série de représentations aux sous-officiers et soldats, et ce n'est qu'à sept heures qu'a pris fin cette soirée des plus récréatives dont tout le 14e gardera un bon souvenir.
" Le Cinématographe donnera ce soir vendredi une séance extraordinaire aux membres du Véloce-Club briviste et leurs familles, au Café Plaisance, siège du Cercle.
" Samedi soir, aux élèves du séminaire et à leurs familles.
" Enfin, dimanche, irrévocablement, dernière séance publique au café de l'hôtel de Montauban.


Le Corrézien, Tulle, dimanche 31 janvier-lundi 1er février 1897, p. 2.

Des projections sont ainsi données dans la salle d'honneur de la caserne Brune, dans le réfectoire de cette même caserne, au café Plaisance et au café de l'hôtel de Montauban... Autant dire que le tourneur fait preuve d'une grande mobilité, chose qui est assez remarquable, puisque la mise au point des appareils reste un des problèmes principaux de la projection aux origines du cinématographe.

brive caserne brune

Bessot et Guionie, Edit. Brive, Brive-La Caserne Brune (c. 1902)

brive cafe plaisance

Phototypie Bessot et Guionie. Brive, Brive-Avenue de Paris et Place de la Guierle (début XXe siècle)

Après avoir retardé son départ, le tourneur Mergault quitte Brive pour se rendre à Tulle.

1898

1899

1900

1901

1902

1903

1904

1905

1906

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.