LES SABLES-D'OLONNE

Jean-Claude SEGUIN

Les Sables-d'Olonne, commune du département de la Vendée, compte 11.070 habitants.

1896

Le Cinéphotographe ([10]-[18] octobre 1896)

Le cinéphotographe - il pourrait s'agir de l'appareil du constructeur Lépée - s'installe aux Sables-d'Olonne vers la mi-octobre 1896 :

Le cinéphotographe.-
Nous venons d'apprendre que le cinématographe va s'installer dans quelques jours aux Sables d'Olonne. C'est une bonne nouvelle pour tout le monde qui pourra juger du dernier mot de la science [...] Nous sommes heureux d'annoncer cette bonne nouvelle.


La vendée républicaine, Les Sables-d'Olonne, 10 octobre 1896

La presse reproduit le même article la semaine suivante (La Vendée républicaine, Les Sables-d'Olonne, 18 octobre 1896).

1897

Le Cinématographe de M. Tavan (Square de l'ancienne prison, 10-30 août 1897)

Le tourneur Tavan, d'origine lyonnaise, arrive aux Sables-d'Olonne dans les premiers jours d'août. Il installe son cinématographe sur le squara de l'ancienne prison :

A partir d'aujourd'hui dimanche dans le square de l'ancienne prison, M. Tavan, de Lyon, installe un cinématographe. Cet appareil a son eclairage assuré par une puissante source de lumière électrique ce qui rend impossible les accidents. L’accident de la rue Jean Goujon a été produit par l’explosion d’une lampe oxy-éthérique et d’une bonbonne d’éther. Avec l'électricité rien de semblable à craindre. Entrée 0 fr. 50, tous les soirs à partir de 8 heures.


La Plage, Les Sables-d'Olonne, 10 août 1897, p. 1.

Dans un entrefilet publié le dimanche 29 août, on évoque quelques titres qui pourraient provenir du catalogue Lumière, seule maison à disposer d'une série relative au voyage de Félix Faure en Vendée :

Nous recommandons tout particulièrement une visite au Cinématographe Tavant, installé dans le jardin du T ribunal ; on y voit entr’autre choses intéressantes, le bal des Sablaises, lors du passage du Président de la République aux Sables-d’Olonne le 23 avril dernier. — Le prix d’entrée est réduit à 50 c. les premières, 30 c. les secondes places, et 20 c. pour les enfants. — Clôture lundi 30 août.


La Plage, Les Sables-d'Olonne, 29 août 1897, p. 1.

1898

1899

Le Royal Cinématographe de M. H. Potel (Place de la Liberté, 22 juillet-[juillet-août] 1899)

 M. H. Potel installe, à partir du 22 juillet 1899, son Théâtre-Salon des Visions d'art, sur la Place de la Liberté. Parmi les attractions, le Royal Cinématographe :

On nous annonce pour samedi 22 juillet, le début, place de la Liberté du Théâtre-Salon des Visions d’art, sous la direction de M. H. Potel ; ce coquet établissement entièrement éclairé à la lumière électrique présentera pour la première fois aux Sables Le Royal Cinématographe grandeur naturelle et sans aucune trépidation, tableaux et scènes reproduits avec une perfection inconnue jusqu’à ce jour ; et Miss Darling Chromo dans ses merveilleuses transformations électro-lumineuses.


La Place, 23 juillet 1899, p. 1.

1900

L'Artistic Salon de Jean Imbert (Place de la Liberté, [22]-[31] juillet 1900)

C'est sur la place de la Liberté que Jean Imbert, un habitué, a planté son cinématographe pour offrir des séances de vues animées :

AU CASINO DES PINS
[...]
Pendant ce temps les attractions augmentent toujours. J ’ai aperçu, en effet, tout près du Casino, une grande toile déployée entre deux mâts élevés, puis me retournant, à une fenêtre du cercle, j ‘ai vu un cinématographe.
Dans quelque jours, si ce n’est déjà fait quand paraîtront ces lignes, ce cinématographe fera passer devant nos yeux toute la série ordinaire des photographies animées.


La Plage, Les Sables d'Olonne, 22 juillet 1900, p. 1.

Quelques jours plus tard, un entrefilet nous donne quelques informations sur le programme :

ÉCHOS & NOUVELLES
[...]
Tous les ans, pendant la saison, la place de la Liberté se couvre d’un pittoresque assemblage de baraques foraines. Depuis quelques jours, M. J. Imbert a installé sur cette place son magnifique établissement qu'un brillant éclairage électrique invite à venir visiter. Sous le nom d’Artistic Salon, M. Imbert nous montre des reproductions en tableaux vivants des chefs-d’œuvre des maîtres. Un cinématographe géant forme le clou de cette exhibition. On y voit se dérouler en photographies animées les événements de la guerre du Transvaal, les merveilles de l’Exposition universelle, et enfin nous assure-t-on, les terribles massacres de Pékin ???


La Plage, Les Sables d'Olonne, 31 juillet 1900, p. 1.

Les titres évoqués pourraient bien faire partie de la collection Pathé.

Le Cinématographe de Lebedel (Casino des Pins, [26] juillet-[15] août 1900)

Le Casino des Pins s'est doté d'un cinématographe qui anime les soirées :

ÉCHOS & NOUVELLES
[...]
Depuis deux jours, le Guignol lyonnais donne des séances toutes joyeuses des rires si gais des tout petits, dans la salle du Casino ; le soir, pendant la représentation, le cinématographe déroule une suite de photographies animées du plus grand intérêt.


La Plage, Les Sables d'Olonne, 26 juillet 1900, p. 1.

C'est l'électricien du Casino, M. Lebedel, qui est chargé de faire tourner le cinématographe :

Tous les soirs, au Casino des Pins, le cinématographe fait la joie de tous, grands et petits. L’appareil fonctionne, en effet, d’une façon impeccable, grâce aux dispositions prises par M. Lebedel, électricien du Casino des Pins. Nos compliments.


La Plage, Les Sables d'Olonne, mercredi 15 août 1900, p. 1.

Aucune information en revanche sur la programmation.

sables olonne casino

phot. Sobrulum, Fontenay-le-Comte, Les Sables d'OlonneLe Casino des Pins (XIXe siècle) 

1901

Le Théâtre des Fantoches Parisiens de Pierre Iunk (Place de la Liberté, [25 juillet 1901)

Le forain Pierre Iunk dispose d'une célèbre loge, le Théâtre des Fantoches Parisiens qui propose, en particulier, des projections cinématographiques. Aux Sables-d'Olonne, il s'installe sur la pace de la Liberté :

Nous ne saurions trop engager les lecteurs de la Plage à emmener leurs enfants voir sur la place de la Liberté, le théâtre des Fantoches Parisiens où ils passeront une amusante soirée. Ils entendront Polaire, Paulus et autres artistes en vogue, ils assisteront à des scènes fort curieuses de cinématographes, et à l’histoire merveilleuse de Cendrïllon. La représentation se termine par des danses de lumière du plus joli effet. Allez-y, amis lecteurs, et vous serez satisfaits.


La Plage,  Les Sables d'Olonne, jeudi 25 juillet 1901, p. 2.

Le Grand Biorama de Charles Schram (Place de la Liberté, [5]-15 septembre 1901)

Le Grand Biorama dont le propriétaire est Charles Schram s'installe place de la Liberté, sans doute au début du mois de septembre. Dans un article du 5 septembre, quelques titres du répertoire sont évoqués : 

Grand Biorama
Très vif et légitime succès que celui obtenu ces derniers soirs par le cinématographe de la place de la Liberté.
D'excellent goût et d’une parfaite correction le spectacle offert par cet établissement à la population sablaise et à ses hôtes étrangers.
Ce soir jeudi, Cendrillon, l'Agent plongeur, la Mégère récalcitrante, etc., etc.
Vendredi, la Passion, Lourdes. le Triomphe divin, l’Apparition de Saint-Michel.
Aujourd'hui jeudi, à 3 heures après-midi, matinée enfantine. Le Petit Poucet, féerie du théâtre de la Gaité en 10 tableaux. Une distribution de ballons gonflés au gaz sera faite aux enfants assistant à cette matinée.


La Plage, Les Sables-d'Olonne, jeudi 5 septembre 1901, p. 2.

Les vues, pour l'essentiel, proviennent de la maison Pathé. Un curieux article, publié quelques jours plus tard, évoque la présence aux Sables-d'Olonne de Santos-Dumont, mais il ne s'agit que d'une astuce, car s'il est bien présent c'est sur l'écran du Grand Biorama :

A LA CONQUÊTE DE L’AIR
Il y a quelques vingt ans, deux officiers distingués, les capitaines Krebs, du régiment des Sapeurs-Pompiers et Renard, de l'arme du Génie, faisaient de multiples expériences, au-dessus de Paris, avec un ballon dirigeable, qui évoluait plutôt au gré du vent qu’à l’impulsion des inventeurs.
Ce ballon partait deux ou trois fois par semaine, du parc aérostatique de Meudon et remontant la Seine faisait un virage au-dessus du pont de la Concorde pour rejoindre son point de départ. Rarement l'opération réussissait et les vaillants officiers durent abandonner, en partie, leur projet.
Depuis lors, l'idée a fait du chemin et aujourd’hui nous en avons comme preuve les tentatives hardies de M. Santos-Dumont qui, avec son ballon affectant la forme d’un cigare, essaie presque chaque jour de doubler, non pas le cap de Bonne-Espérance, mais la Tour Eiffel. Deux à trois tentatives qui ont eu lieu, ont assez bien réussi, mais il y a encore un bout de chemin à parcourir pour l’arrivée au but. Espérons et souhaitons que cette distance soit vite parcourue.
M. Santos-Dumont a voulu toutefois élargir le champ de ses expériences et c’est les Sables-d’Olonne qu’il a choisi pour ses nouvelles ascensions, et depuis mercredi nous pouvons voir évoluer ce futur conquérant de l’Air. Aussi, aux amateurs des progrès de la Science, ainsi qu’à ceux qui s’intéressent à tout ce qui peut avoir une grande portée dans la défense de notre sol en temps de guerre, nous disons : Rendez-vous au Biorama de la place de la Liberté, et là vous assisterez aux évolutions du ballon dirigeable de M. Santos-Dumont.
Malheureusement, ces évolutions seront de courte durée, car ce cinématographe annonce sa dernière soirée pour demain dimanche, avec les manœuvres navales de la Rochelle (août 1901), le Combat du lion et du taureau, les funérailles de la Reine d’Angleterre, Little Pich, le célèbre acrobate, etc., etc.
Avis donc aux retardataires et amateurs de beaux spectacles, car on ne saurait trouver mieux que celui que nous offre le Biorama.


La Plage, Les Sables-d'Olonne, dimanche 15 septembre 1901, p. 3.

1902

The American Vitograph (Casino des Pins, 2 août-[août] 1902)

Le tourneur Froissard dispose d'un American Vitograph. C'est probablement lui qui organise des projections cinématographiques au Casino des Pins :

Les matinées du Casino des Pins font la joie des enfants... et des parents. Depuis samedi, la Direction nous donne, chaque jour à 3 heures après midi, un nouveau et très intéressant spectacle : The American Vitograph. Ce sont des projections variées, tour à tour amusantes et instructives, une sorte de cinématographe, mais très perfectionné et d'une vérité saisissante, aujour'dhui à 3 heures, grand bal d'enfants.


La Plage, Les Sables-d'Olonne, jeudi 7 août 1902, p. 1-2.

1903

1904

1905

1906

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.