APT

Jean-Claude SEGUIN

Apt, commune du département du Vaucluse, compte 5.743 habitants (1894).

1896

 

1897

Le Cinématographe (Café Grégoire, 1er-3 janvier 1897)

C'est à l'occasion de la foire de Saint-Clair, qui dure trois jours du 1er au 3 janvier, que les Aptésiens vont pouvoir assister à des projections animées, au premier étage du café Grégoire, sur la place de la Bouquerie :

Les amateurs d'attraction nouvelle ont pu constater hier et avant-hier que la photographie animée par le cinématographe reproduit parfaitement les scènes de la vie, au moyen de projections lumineuses. Les hommes, les animaux, les véhicules s'agitent, les eaux bouillonnent, etc. C'est la nature prise sur le vif avec ses couleurs naturelles.
Les projections représentent l'arrivée du Tsar à Paris, des scènes amusantes, etc. etc. Les séances ont lieu dans la salle du premier étage du café Grégoire, place Bouquerie. L'entrée est à 0,50 centimes.


Le Mercure Aptésien, Apt, 3 janvier 1897.

apt bouquerie

Jouve-Librairie-Apt, Apt (Vaucluse-Place de la Bouquerie (début XXe siècle)

Si l'on en croit le même journal, dans une édition postérieure, le succès a été impressionnant puisque 30 séances ont dû être organisées (Le Mercure Aptésien, 10 janvier 1897).

1898

Le Cinématographe de M. Castellan (3 janvier 1898)

La foire de Saint-Clair de janvier 1898 ne dure qu'un jour pour des raisons climatiques, mais cela n'empêche par le cinématographe de M. Castellan d'offre des séances de vues animées qui rencontre le succès auprès du public aptésien :

APT.— Les deux derniers jours de 1897 ont fini dans la pluie et c’est dans l’eau qu’est née l’année 1898. En effet, ce temps aquatique s'est prolongé jusqu’au 1er janvier, à midi ; aussi c’est sous le parapluie que les visites du jour de l’An se sont faites. On craignait beaucoup que notre célèbre foire de Saint-Clair ne tombe dans l'eau. Fort heureusement le 2 janvier se trouvant un dimanche, elle ne s’est tenue que lundi. Phœbus, qui n’avait pas encore lui de cette année, a bien voulu se montrer dans l’après-midi de dimanche et la musique municipale a pu faire son tour de ville traditionnel ; le lendemain, le soleil n’a été que plus radieux et nous avons eu une température du mois de mai. Ce beau temps exceptionnel avait attiré une quantité considérable d’étrangers dont une partie est restée jusqu’au lendemain. Il s'est traité beaucoup d’affaires et, étant donnée l’affluence du monde, le théâtre, les calés-concerts et autres établissements ont dû faire de bonnes recettes. Le cinématographe aptésien de M. Castellan a eu un grand succès. Terminons en disant que tout s’est passé pour le mieux et que la police n’a eu aucunement à intervenir pendant la durée de la foire.Le Petit Marseillais, Marseille, 5 janvier 1898, p. 2.

1899

1900

1901

1902

1903

1904

1905

1906

BIBLIOGRAPHIE

CHEVALDONNÉ Yves, Nouvelles techniques et culture régionale : les premiers temps du cinéma dans le Vaucluse (1896-1914), Paris, L'Harmattan, 2004.

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.