VOUZIERS

Jean-Claude SEGUIN

Vouziers, commune du département des Ardennes, compte 3.755 habitants (1894).

1896

1897

1898

1899

1900

1901

Le Cinématographe Lumière de M. Bracco (Place Carnot, 1er décembre-décembre 1901)

Le cinématographe qui arrive à Vouziers vient de donner quelques séances de cinématographie à Sainte-Menehould. Son propriétaire est M. Bracco et la presse nous permet de connaître une partie du répertoire. L'établissement s'installe sur la place Carnot

VOUZIERS. — Cinématographe. — M. Bracco, directeur d'un cinématographe de la maison Lumière père et fils de Lyon, est en notre ville, arrivant de Sainte-Menehould où il obtint le plus vif succès.
Voici un aperçu de quelques sujets : Réception du .président Kruger à Paris — Arrivée d'un train américain pour l'Exposition. — Sauts d'obstacles par des chevaux du 9e dragons à Lunéville —Vues de  l'Exposition de 1900. — Les épisodes de la guerre du Transvaal — La chasse aux chevaux sauvage au Mexique. - Une nuit terrible : le Lit Mystérieux - Le trottoir roulant à l'Exposition de 900. - Les chasseurs alpins à l'assaut d'un mur aux dernières manœuvres. — Une bataille de femmes, scène comique. — L'homme incroyable — La charge à fond de train par un régiment de cavalerie Russe. — Les chevaux à l'abreuvoir, etc., et cinq cents autres tableaux divers.
Quelques bonnes soirées à passer pour les Vouzinois, auxquelles certes, ils ne manqueront pas.
La première séance sera donnée dimanche soir à huit heures précises, place Carnot. Prix des places : Premières, 1 franc, Secondes, 0 fr. 50, Troisièmes, 0 fr. 30.


Le Petit Ardennais, Charleville, 30 novembre 1901, p. 3.

Si l'appareil est désigné comme un Lumière, les vues présentées proviennent, en fait, de plusieurs éditeurs de films.

vouziers place carnot

Wilmet, phot. Rethel, Vouziers-Place Carnot (c. 1902) 

1902

1903

1904

1905

Le Théâtre Collinet (Place de l'Hôtel-de-Ville, [13]/08/1905)

À Vouziers, Gaston Collinet va être victime d'une tentative de vol :

VOUZIERS. — Acte stupide. — Dimanche dernier, M. Collinet, directeur d'un théâtre installé place de l'Hôtel de Ville, terminait une séance de prestidigitation vers dix heures et dem'e du soir et se couchait vers 11 heures. Le lendemain matin, il s'aperçut qu'une toile presque neuve,servant d'abri au théâtre avait été couoée sur 0 m. 60 de hauteur et 0 m. 40 de largeur. M. Collinet qui avait jonglé et fait plusieurs expériences avec des pièces de 5 fr. un instant auparavant, pense que le ou les auteurs de ce fait, croyaient trouver l'argent derrière la toile. Plainte a été portée à la gendarmerie de Vouziers qui a ouvert une enquête.


Le Petit Ardennais, Charleville, jeudi 17 août 1905, p. 2.

Le Cinématographe automobile (30 septembre 1905)

Provenant de Bar-le-Duc, une voiture de la société " le Cinématographe automobile ", une entreprise originale d'Alfred Bréard, doit organiser une séance de projections, à Vouziers, le 30 septembre,  mais pour un raison inconnue - peut-être un problème technique comme cela s'est déjà produit : 

VOUZIERS (Ardennes).-La représentation que devait donner à Vouziers, le 30 septembre, le Cinématographe automobile du Petit Journal, n'aura pas lieu.Le Petit Journal, Paris, 29 septembre 1905, p. 4.

Le Cinématographe automobile se rend à Verdun.

1906

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.