BELFAST

Le Cinematograph de H. S. Clarke (Ulster Hall, avril 1897)

H. Spencer Clarke a déjà présenté des vues animées lorsqu'il arrive à Belfast. Il fait équipe, pour l'occasion, avec le magicien David Devant, qui va devenir un divulgateur des photographies vivantes, et un autre artiste Frank Kennard. On peut aussi remarquer qu''il est accompagné par E. Clarke, très probablement, un de ses proches parents. Les trois soirées vont avoir lieu à l'Ulster Hall, les 19, 20 et 21 avril 1897.

belfast 1897 clarke

Belfast News-Letter, 14 April 1897, p. 1.

Nous ne savons pas quel est l'appareil qu'utilise Clarke, même s'il est question de "cinematograph". En revanche, grâce à la presse des jours suivants nous connaissons un part au moins du répertoire : Loie Fuller Serpentine Dance (in Colours)The Wrestling MatchThe Vanishing Lady TrickCyclists in Hyde ParkLeaving Theatre after a MatineeEntry of the Czar into ParisA Wedding PartyA Cavalry ChargeLondoners BathingScenes of Brighton BeachScenes in ParisMr. Devant ConjuringThe Water Melon ContestArrival of the Railway TrainGardener Watering his GardenGardener Burning WeedsDomestic ScenesThe Haunted CastleLeaving the Factory, (Belfast News-Letter - Monday 19 April 1897, p. 1.). Parmi ces vues, on retrouve des titres provenant des catalogues Paul et Pathé. Il pourrait également y avoir des vues d'Edison.

Les Animated Photographs de la Maskelyne and Cooke's Provincial Company (février 1901)

La Maskelyne and Cooke's Company, dont le responsable est David Devant, parcourt la Grande-Bretagne  depuis le mois de juillet 1899, afin d'y présenter son spectacle fait de numéros de magie et prestidigitation. L'équipe vient de donner, pendant presque deux mois, des soirées à Manchester. C'est cependant la premier fois semble-t-il que la troupe se rend en Irlande. À Belfast, les séances vont commencer le 18 février 1901, à l'Ulster Hall, et durent deux semaines.

belfast 1901 devant

MASKELYNE AND COOKE'S MYSTERIES 
[...]
The entertainment concluded with a very fine display of animated photographs, genuine and up-to-date war pictures, and sensational scenes with thrilling effects, including a railway collision, &c. These were also loudly applauded. After them came a series of views from the procession at the recent funeral of her Majesty Queen Victoria. They were placed upon the screen in most realistic style, and the spectators, who seemed greatly pleased at having an opportunity of witnessing them, supplied more than one manifestation of loyalty. When a portrait of the King was given as a finale to an exceptionally good evening’s amusement there were very hearty cheers given. There will be matinees in this hall every Wednesday and Friday at three o’clock, and a performance each evening at eight o’clock.

 Belfast News-Letter11 février 1901, p. 1.

Northern Whig, 19 February 1901, p. 5

Les vues qui sont présentées ne donnent lieu qu'à très peu de commentaires et l'on retrouve bien entendu le célèbre A Railway Collision ainsi que les vues des funérailles de la Reine Victoria qui pourraient provenir de plusieurs éditeurs de films. Mais on ne dispose pas de programme plus complet -comme dans les autres villes où le spectacle est présenté -, ce qui semble indiquer que les vues animées constituent simplement un complément aux tours de magie et de prestidigitation. C'est finalement vers le 2 mars 1901 que la troupe quitte Belfast pour Dublin.

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.