LE CREUSOT

Jean-Claude SEGUIN

Le Creusot, commmune du département de la Saône-et-Loire, compte 28.635 habitants (1894).

1896

Le Cinématographe Lumière (Place Schneider, août-septembre 1896)

La maison Lumière a confié la concession de plusieurs départements autour de Lyon, à l'agence Fournier, représentée par M. Michel. L'opérateur responsable du poste du Creusot est Félix Mesguich qui, en juillet, a installé un poste à Bourg-en-Bresse. Le pionnier arrive dans les premiers jours du mois d'août et c'est le 7 qu'a lieu l'inauguration sur la place Schneider (Courrier de Saône-et-Loire, Chalon-sur-Saône, 7 août 1896, p. 2) :

À partir de demain vendredi et pendant quelque temps, nous aurons le plaisir de voir fonctionner la photographie animée par le cinématographe Lumière. Presque tous les jours les vues seront changées ; la salle sera ouverte tous les jours de 7 à 10 h du soir, et les dimanches et jours de fêtes du matin à 10 h du soir. Les prix sont ainsi fixés : premières 50 c., secondes 30 c. Voici la liste des vues qui seront projetées demain vendredi et samedi : " Arrivée du train " ; " Chargement de coke " ; " L'arroseur " ; " Abattage d'un mur " ; " La baignade en mer " ; " Les mauvaises herbes ", " Défilé d'un régiment ".


Le Journal de Saône-et-Loire, Mâcon, 7 août 1896.

Peu d'informations par la suite, mais de temps à autre, nous pouvons découvrir le programme qui est réservé aux spectateurs creusotins. Indiscutablement, ce qui ravit le public, ce sont les vues d'actualité - nous dirions, aujourd'hui, les reportages - et tout ce qui concerne la Russie, en ces temps d'alliance, suscite l'intérêt. Ainsi, le couronnement du tsar est-il un moment clé dans les relations diplomatiques qu'elle entretient avec la France :

Avant la clôture et pour remercier les habitants du Creusot, l'administration du Cinématographe a pu obtenir les vues des Fêtes de Moscou à l'occasion du couronnement du tsar. Le public pourra donc admirer ces magnifiques tableaux à partir de ce soir samedi : 1. " Le tsar entrant au Kremlin " ; 2. " Carrosse de l'impératrice " ; " 3. " M. de Montebello et le général de Boisdeffre se rendant au sacre " ; 4. " Chefs asiatiques " ; 5. " Le tsar et la tsarine se rendant au sacre " ; 6. " l'amiral Sallandrouze et le général Tournier " ; 7. " Députation asiatique " ; 8. " Cortège de dignitaires de la cour ".


Le Journal de Saône-et-Loire, Mâcon, 6 septembre 1896.

Bien des années plus tard, en racontant ses souvenirs, Félix Mesguich évoque le public des mineurs qui, enthousiastes eux aussi, assistent à ces projections mémorables :

Le lendemain, en voyant le public se presser aux portes des cinémas, je revivais, à quelques vingt-cinq ans de distance, mes premières projections, mon installation de fortune au Creusot, en 97 : la cabane volante où l'on projetait Le Régiment qui passe et L'Arroseur arrosé. Les mineurs avaient découvert le " permanent ". Leur engouement était tel que, le programme terminé, ils refusaient d'abandonner leurs places et payaient une seconde fois.


André Robert, " Les Aventures de Félix Mesguich, premier 'chasseur d'images' ", Le Figaro, Paris, 5 novembre 1937, p. 5.

C'est au bout de cinq semaines que Félix Mesguich et son cinématographe Lumière vont donner les dernières représentations au Creusot, le dimanche 13 septembre (Courrier de Saône-et-Loire, Chalon-sur-Saône, 13 septembre 1896, p. 2). Est-il resté finalement quelques jours de plus comme le suggère L'union républicaine : " Le cinématographe Lumière qui a obtenu tant de succès dans la région et particulièrement au Creusot où il est encore... " (L'Union républicaine, Mâcon, 25 septembre 1896) ?... sans doute pas, car le même journal a  annoncé quelques jours au préalable que l'inauguration à Montceau-les-Mines, où s'est rendu Mesguich, a eu lieu le vendredi 18 septembre. 

Répertoire (autres vues) : Jury de peinture, Trouville (enfants sur la plage), L’Arroseur, Repas de famille, Venise (arrivée d’une gondole); Lanciers espagnols (sauts d’obstacles), Stuttgard (place Royale); Hambourg (place des Lombards) (Courrier de Saône-et-Loire, Chalon-sur-Saône, 13 septembre 1896, p. 2). 

1897

1898

1899

1900

1901

1902

1903

1904

1905

1906

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.