NOISY-LE-GRAND

Jean-Claude SEGUIN

1896

1897

1898

1899

1900

Le Cinématographe de M. Giel (Salle Valençon, septembre 1900)

Si les Noiséens ont sans aucun doute entendu parler du cinématographe, il n'est pas fréquent qu'un appareil arrive jusqu'à Noisy-le-Grand. En septembre 1900, M. Giel a-t-il été le premier ? - leur offre la possibilité de découvrir chez eux des vues animées. L'opérateur, la veille, a organisé une séance cinématographique à Gagny. La soirée a lieu dans la salle Valençon :

Noisy-le-Grand.-Vendredi 21 septembre, à 8 heures 1/2 du soir, salle Valençon, séance de projections animées au moyen du cinématographe Lumière, dont voici le programme :
Aux bords de la Mer, en 10 tableaux.-Les Danseurs, en 3 tableaux.-Le Couronnement du Tsar, en 3 tableaux.-Scènes militaires, en 7 tableaux.-Les Vues Comiques.
Prix des places : premières, 1 fr. ; secondes, 0 fr. 75 ; troisièmes, 0 fr 50.


L'Écho Pontoisien, Pontoise, 20 septembre 1900, p. 2

Si nous avons, ici, la confirmation de l'utilisation d'un cinématographe Lumière pour la tournée dans le secteur, pour les films, leur origine reste difficile à déterminer. Après cette séance unique - la caractéristique des présentions de M. Giel qui continue son tour en se rendant à Neuilly-sur-Marne.

1901

Le Cinématographe Lumière de M. Giel (16 février 1901)

La cas de M. Giel, qui est déjà passé à Noisy-le-Grand, est assez représentative de ces tourneurs dont le rayon d'accord, les conduit à revenir à plusieurs reprises dans les mêmes villes. Toujours armé de son cinématographe Lumière, il propose - on le suppose - de nouvelles vues dont on ignore, ici, les titres et l'origine :

Noisy-le-Grand.-Le samedi 16 février, à 8 h. du soir, séance de projections animées au moyen du cinématographe Lumière, sous la direction de M. Giel.-Prix des places : 0 fr. 50, 0 fr. 75, 1 fr.


L'Écho Pontoisien, Pontoise, 14 février 1900, p. 2

Toujours des séances uniques, comme au cours de l'année précédente. Et M. Giel suit son chemin...

Le Cinématographe de M. Giel (Chez M. Balançon, 10 septembre 1901)

C'est toujours M. Giel qui revient quelques mois plus tard, en septembre 1901 pour offrir une nouvelle séance de projections animées. L'entrefilet publié dans L'Écho Pontoisien ne saurait être plus lapidaire :

Noisy-le-Grand.-Mardi 10 septembre, séance également chez M. Balançon, à 8 heures 1/2.
Programme : la guerre au Transvaal, Jeanne d'Arc, etc.


L'Écho Pontoisien, Pontoise, 5 septembre 1901, p. 3.

Il faut dire que l'article se trouve immédiatement deux autres articles concernant sa tournée à Neuilly-sur-Marne et à Neuilly-Plaisance. Le catalogue Méliès est toujours présent grâce à la production Jeanne d'Arc.

1902

1903

1904

1905

1906

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.