VINCENNES

Jean-Claude SEGUIN

Vincennes, ville du département de la Seine (auj. Val-de-Marne), compte 22.237 habitants (1894).

1896

1897

Le cinématographe du Théâtre des familles (1, rue de Montreuil, 14 février-28 mars 1897)

C'est au Théâtre des familles (1, rue de Montreuil) que s'installe, à partir du dimanche 14 février, un cinématographe. Nous ignorons le type d'appareil utilisé et le nom de l'opérateur :

Théâtre des familles
1, rue de Montreuil, 1 (premier étage)
Aujourd'hui dimanche 14 février, à 3 h 1/2, matinée enfantine.
Le cinématographe, les projections scientifiques, mouvementées et amusantes.
M. Paradis, comique imitateur ; Mlle Jeannina.
Prix des places : secondes, 0fr. 50 ; premières, 0 fr. 75 ; réservées, 1 fr. 50. Moitié prix pour les enfants au-desous de huit ans.
Le soir à 8 h 1/2, grande représentation. 
M. Paradis, comique, dans ses imitations de types populaires.
Mlle Jeannina, romancière ; M. Bertal, chansonnier.
La photographie vivante : Un bal d'enfants à Saint-Mandé ; le marché du cours de Vincennes, chez le coiffeur, les pêcheurs sur la Marne, la partie de cartes, le train, la place de la République, le sacre du Tzar, le Tzar à Paris, l'arrivée du cortège complet et en couleurs, etc.
Un voyage aux châteaux historiques et sur les bords de la Loire.
Dans le royaume des microbes, conférence par le professeur Littré.
Intermèdes, scènes comiques, actualités. Piano tenu par M. La Blanchetais.
Prix des places, comme en matinée.
Des séances, avec programme varié et intermèdes par des artistes de Paris auront également lieu jeudi 18 et samedi 20 courant, à 8 heures 1/2 du soir.
Nous ne pouvons qu'engager nos lecteurs à assister à ces intéressantes représentations. Elles constituent un véritable spectacle de famille à la fois attrayant, moral et instructif.
Nous les invitons aussi à profiter du billet de faveur à tarif réduit que nous leur offrons par suite d'une entente spéciale avec le directeur. Voir à la 4me page.


L'Écho de Vincennes, Vincennes, 14 février 1897, p. 2

Ainsi le spectacle mêle les projections de vues animées à des numéros de variétés, comme celui des imitations de M. Paradis ou celui de M. Bertal, un chansonnier... L'origine des vues reste incertaine. Quant aux séances, elles ont lieu les jeudi, samedi et dimanche, pendant plusieurs semaines.

vincennes cinematographe 1897

L'Écho de Vincennes, Vincennes, 14 février 1897, p. 2

Les films ne semblent pas enthousiasmer le public et le responsable, M. Lebranc est conduit à renouveler son spectacle en y ajoutant d'autres attractions : 

Théâtre des familles
1, rue de Montreuil, 1 (Premier étage)
Dimanche dernier, soirée absolument réussie. Beaucoup de monde et grand succès.
Pour atténuer la monotonie des projections, le directeur, M. Leblanc, a organisé une partie concertante et théâtre qui est fort goûtée du public.
[...]
La photographie animée : Seize tableaux animés en noir et en couleur : Bal d'enfants à Saint-Mandé, Marché du Cours de Vincennes, le Train de Ceinture, les Pêcheurs sur la Marne, les Plongeurs à Milan, La Partie de cartes, la Place de la République, le Tsar à Paris, grand Défilé du cortège en couleur, etc.
UNE INNOVATION : Vues animées avec accompagnement de chant et piano par Mmes Jeannina et Deliani.


L'Écho de Vincennes, Vincennes, 21 février 1897, p. 2.

Déjà annoncée pour le dimanche 21 mars (L'Écho de Vincennes, Vincennes, 21 mars 1897, p. 2), la dernière soirée a lieu le dimanche 28 mars, à 8 h 1/2 (L'Écho de Vincennes, Vincennes, 28 mars 1897, p 4.)

1898

Le Cinématographe de M. Pathé (17, rue de Paris, 25 avril 1898)

La société de photographie de Vincennes, qui organise des séances tous les mois, reçoit, le lundi 25 avril, MM. Pathé et Leblanc pour une séance exceptionnelle au cours de laquelle, ils vont proposer des projections de vues animées :

Société de photographie
La séance mensuelle de la société aura lieu lundi, à 8 h 1/2, au siège social, 17, rue de Paris, à Vincennes.
Une conférence sera faite, par M. Leblanc, avec projections du cinématographe par M. Pathé.
MM. Pathé et Leblanc, membres fondateurs de la société, sont bien connus de nos concitoyens pour leur compétence en l'art photographique, aussi leur dévouement à la société de photographies de Vincennes ne fera qu'augmenter les vives sympathies des sociétaires qui leur sont depuis longtemps acquises.
Pour cette intéressante réunion, les sociétaires pourront amener leurs amis.


L'Écho de Vincennes, Vincennes, 24 avril 1898, p. 2.

Le cinématographe (rue du Midi, [31] juillet-[28] août 1898)

La fête du mois d'août de Vincennes accueille de nombreux forains pendant un mois. En 1898, c'est la première fois que parmi les loges de de la foire on présente un cinématographe :

LA FÊTE
La fête continue à se dérouler sans incident méritant d'être signalé. On est obligé de constater seulement que le nombre des visiteurs est moins grand que les années précédentes, est-ce la grande chaleur qui en est cause, nous n'en savons rien, nous nous bornons à le constater.
La seule attraction qui soit une nouveauté c'est l'installation d'un cinématographe ambulant rue du Midi, cette innovation ne peut que se propager, il est évident que si un forain pouvait installer une baraque pour faire des séances de cinématographie, avec de très modiques prix d'entrée il aurait de grandes chances de faire de véritables affaires. Il y a encore nombre de gens qui ne connaissent pas encore la photographie animée et qui s'en offriraient une séance avec plaisir.


L'Écho de Vincennes, Vincennes, 28 août 1898, p. 2. 

La presse n'offre pas d'autre information, ni sur l'appareil, ni sur l'opérateur.

1899

1900

1901

1902

1903

1904

1905

1906

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.