AGEN

Jean-Claude SEGUIN

Agen, chef-lieu du département du Lot-et-Garonne (France), compte 23.234 habitants.

1896

Le Technitogaphe (Café de la Paix, Cours Voltaire, 2 septembre 1896)

La société du Technitographe va organiser plusieurs séances de projections animées, avec un appareil "Méliès-Reulos", dans les premiers jours de septembre 1896, dans la salle du café de la Paix :

Le Technitographe.- Le Cynématographe [sic] est dépassé. Ainsi le veut le progrès. Reproduire par la photographie des scènes animées, cela paraissait invraisemblable il y a peu de temps encore. Le problème a été résolu. Donner à ces scènes le coloris de la vie, cela hier encore semblait appartenir au domaine de l’impossible. Cet impossible est réalisé. Hier soir, la Société du Technitographe nous avait convié à la première scène des expériences que ses représentants, venus à Agen à l’occasion du Concours régional, ont données au premier étage du café de la Paix, cours Voltaire, dans une vaste salle fort bien aménagée. L’assistance composées uniquement d’invités a été ravie par le défilé des divers tableaux qui ont passé sous ses yeux. Signalons notamment les “Effets de mer”; le “Boulevard des Italiens” ; “Les distractions de la plage” ; “L’entrée d’un rapide en gare” ; “Le couronnement d’une rosière à Montreuil” ; “La marche d’un régiment se rendant à une revue” ; et surtout, car ici les couleurs apparaissent dans toute leur splendeur, dans toute leur intensité, “La Loïe Fuller”, et la “Danse des Pierrettes”. Dès ce soir le public sera admis à ce curieux spectacle. C’est un grand succès qui se prépare pour les derniers jours de cette semaine.


Le Journal du Lot-et-Garonne, Agen, 3 septembre 1896.

Pourtant des difficultés techniques conduisent les propriétaires de l'appareil à renoncer à offrir des séances de vues animées : 

Concours Régional.- […] La Société du Technitographe est dans la nécessité de renoncer à donner des séances à Agen, les appareils ayant subi, hier soir, des détériorations qui exigent l’envoi à Paris pour les réparations nécessaires.


Le Journal du Lot-et-Garonne, Agen, 4 septembre 1896.

Les responsables du Technitographe quittent Agen pour se rendre à Biarritz

Contacts