Le Lecteur distrait

1

Le Lecteur distrait

2

1 Léar  
 
M. Léon Gaumont, qui avait perdu un temps considérable à vouloir imposer un format spécial de pellicule (60 millimètres de large) adapté au chronophotographe Demenÿ qu'il construisait, tentait de reprendre son avance et tournait pour ainsi dire nuit et jour ; il réunit bien vite un répertoire extrêmement varié qui, à la fin de 1897, s'augmenta de tous les négatifs de Léar.
Guillaume-Michel Coissac, Histoire du cinématographe des origines à nos jours, Paris, Éditions du Cinéopse/Librairie Gauthier-Villars, 1925, p. 388.
2 Albert Kirchner/Henri Levesque  
 
Combien de films furent tournés par Léar avec la collaboration du Fr. Basile ? Une douzaine environ, dont l'Aveugle, l'Ordonnance, la Bataille d'oreillers, Toto aéronaute, l'Apprenti, l'Arroseur arrosé, réplique de celui de Lumière, mais en beaucoup mieux, etc. 
Ibid. p. 386.
Pour créer cette ambiance, ce milieu, sans trop de fatigue pour les enfants, le metteur en scène usa de toutes les circonstances favorables. Qu'on en juge : des maçons refaisaient un pavage dans la cour... Son premier sujet était présent... Il eut l'idée de composer une petite scène, le Lecteur distrait, d'en instruire l'apprenti et d'appeler Léar pour la prise de vue... Tandis que les ouvriers préparent le mortier, passe le jeune homme, si absorbé dans la lecture de son journal que les maçons, par taquinerie, jettent un peu d'eau sur ses vêtements ; notre lecteur se hérisse... ; sa mine impayable fait rire aux larmes les ouvriers, qui le couvrent de sarcasmes... Mimant avec simplicité l'exaspération et la maladresse, notre étourdi trébuche et tombe dans le mortier, dont il fait un essai désastreux.
Ibid., p. 386.
 
3

04/1897-12/1897

25m
4 France, Paris  

3

       

4

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.