Joseph MILLET

(Lyon, 1871-Bron, 1946)

1

Jean-Claude SEGUIN VERGARA

Jacques Millet (Lyon, 14/08/1831--≥1913) épouse (Lyon 2e, 03/08/1861) Antoinette, Elisabeth Robinot (Lyon 2e, 30/03/1839-Lyon 3e, 04/08/1913). Enfants :

  • Marie, Albertine, Victorine Millet (Lyon 5e, 04/04/1867-Tarare, 04/12/1955) épouse (Lyon 3e, 17/04/1909) Arnaud, Anne, Gabriel Cousin (Toulouse, 06/12/1872-)
  • Joseph, Marie Millet (Lyon 5e, 16/08/1871-Bron, 26/11/1946) épouse (Lyon 3e, 08/09/1900) Marie Goddet (Curis-au-Mont-d'or, 20/06/1879-Lyon 7e, 04/06/1943). Enfants :
    • Anna Millet ((Lyon 3e, 10/09/1901-Lyon 3e, 25/05/1906)

2

Fils d'un bijoutier, Joseph Millet exerce cette même profession au moment où il est appelé sous les drapeaux. Il effectue son service militaire à partir du 14 novembre 1893, au 22e régiment d'infanterie. Il figure comme soldat musicien. Il est envoyé en congé le 29 septembre 1895. Il part pour l'Amérique, le 16 juillet 1896 et embarque au Havre, sur La Bretagne, le 27 juillet 1896, avec d'autres opérateurs Lumière : Arthur BouliechHenry Tett et Édouard Porta. Il réside à Boston, à partir du [8] septembre 1896, au [2] Boylston Street. Un cinématographe fonctionne au Keith's New Theatre depuis le début du mois d'août et jusqu'en décembre. Au-delà, il est possible que Joseph Millet ait poursuivi son séjour aux États-Unis, pour le compte des Lumière ou à titre personnel. Il ne revient à Lyon qu'en juin 1899. Après son mariage (1901), il s'installe route de Vienne où il exerce la profession de marchand tailleur. Il est mobilisé en 1914 et blessé, en janvier 1915. Il décède en 1946.

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.