Édouard PORTA

(Thalwil, 1878-Lyon, 1946)

portaedouard

© collection particulière  

1

Joseph Porta (Como, [1855]-) épouse Mariette Françoise Mayer ([1852]-). Enfants :

  • Édouard Porta (Thalwil, 10/09/1878-Lyon 3e, 18/07/1946, naturalisé 13/01/1900)
    • épouse (Lyon 3e, 25/04/1903) Jeanne Marie Décrand (Lyon 3e, 10/09/1878-≥1911). Enfants : 
      • René, Claudius, Marius Porta (Lyon 3e, 14 juillet 1904-Lyon 7e, 25/02/1965)
      • Henri Porta (Lyon 3e, 23 décembre 1911-Fréjus, 17/07/2003)
    • épouse Antoinette Gathion.
  • Noël, Henri, Louis Porta (Lyon 4e, 09/09/1881-Lyon 2e, 13/08/1946)
    • épouse (Lyon 3e, 04/03/1905) Marguerite, Françoise Vallin (Lyon 1er, 16/01/1884-Lyon 2e, 04/06/1960). Enfants :
      • Roger, Jean Porta (Lyon 3e, 28/05/1906-Lyon 7e, 16/07/1985)
      • Madeleine, Marguerite, Blanche Porta (Lyon 3e, 16/03/1908--Albigny-sur-Saône, 17/07/2006)
      • Lucien Porta (Lyon 3e, 13/02/1911-Bron, 08/05/1976)

2

Né en Suisse, il n'a pas encore trois ans lorsque ses parents s'installent à Lyon où naît son frère Noël. Son père exerce la profession de teinturier, part aux États-Unis pour y rester. Édouard Porta est élevé par sa mère qui travaille pour les Lumière. À 18 ans, il part pour les États-Unis, à bord de La Bretagne, en compagnie d'autres opérateurs Lumière - Arthur BouliechHenry Tett et Joseph Millet -, et arrive à New York, le 27 juillet 1896. Il s'occupe de différents postes de New York à San Francisco, pendant presque un an. À son retour, il devient économe chez Lumière. Son frère Noël Porta travaille également à l'usine de Monplaisir. Il décède en 1946.

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.