[Coup de canons]

 

1

[Coup de canons]


Firing of canons

GAU 1897 ANG


Kanonenschuss

GAU 1896-1897 ALL

2

1 Gaumont 52 (60 mm)   
2 n.c.  
3 [02/08/1896]  
4 France, [Le Havre]   
 

La visite de Li Hung Chang
[...]
Mais les essais de tir, surtout, ont paru l'impressionner. Il était d'ailleurs dans d'excellentes dispositions pour y assister. A peine arrivé au champ de tir, Li Hung Chang a, en effet, demandé qu'on le laissât " fumer une pipe ", et pendant près d'une heure, avec une lenteur voluptueuse, sans plus se préoccuper des notabilités qui l'accompagnaient ou l'attendaient, il a fumé : un de ses domestiques lui mettait entre les doigts, chargée d'une pincée de tabac, la pipe dont Li Hung Chang tirait deux ou trois bouffées, la reprenait, la rechargeait et de nouveau en approchait le tuyau des lèvres de son maître.
Pour éviter à l'ambassadeur chinois l'émotion que pouvait lui causer une forte détonation, on avait installé Li Hung Chang dans une petite cahute devant laquelle avait été disposé un miroir où se réfléchissait une énorme pièce de 254 millimètres prête à tirer si bien que Li Hung Chang put voir, de son abri, le canon fonctionner sans que les puissantes vibrations vinssent trop désagréablement impressionner son oreille. Pour le tir des petites pièces, de 65 à 100 millimètres, il y a été procédé avec moins de précautions, et Li Hung Chang a suivi les opérations, de ses yeux, sans l'intermédiaire du miroir, demandant toujours force renseignements, se faisant montrer notre poudre sans fumée, interrogeant sur l'armement français et russe.


Le Temps, Paris, 3 août 1896, p. 3.

3

 

 

4

 

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.