Rapt d'enfant par les romanichels/Volée par les Bohémiens

0854 a

1

Rapt d'enfant par les romanichels

Scène I - Le campement des Romanichels. Les romanis sont au campement et se livrent à leurs occupations habituelles : dressage d'animaux, etc. Devant une roulotte, une femme montre à ses hommes le foyer sans feu, la marmite vide et, leur faisant honte de leur paresse, elle les force avec violence à se lever et à partir à la recherche de la pâture.

0854 a

Scène II- Une villa élégante ; derrière la grille, on aperçoit une fillette jouant avec sa mère. Les romanis arrivent, apercevant la riche habitation, il espèrent en tirer bon profit. La femme danse, un des hommes fait travailler un ours, l'autre un chien. La fillette, attirée par le bruit, arrive en courant ; elle ouvre la porte pour mieux jouir du spectacle. Effrayée, la mère arrive à son tour et fait rentrer l'enfant. Les romanis demandent la charité, elle la leur refuse et les fait jeter à la porte par le jardinier. Les mendiants furieux jurent de se venger.

0854a

Scène III- A l'intérieur du parc, la fillette assise sur l'herbe fait un bouquet ; la bonne arrive lui apporter son goûter qu'elle accepte avec appétit ; le jardinier arrive à son tour, dit un mot aimable à la fillette, dépose un outil au coin de la grille et s'en va.
On voit venir doucement du bois deux romanis qui avancent en rampant ; ils se montrent la fillette, s'approchent de la grille  et, saisissant l'outil déposé par le jardinier, ils forcent celle-ci. La fillette se retourne au bruit, effrayée, elle cherche à s'enfuir, mais les misérables la couvrent d'un sac et l'emportent. Un moment après la bonne revenant trouve la grille ouverte, s'aperçoit du crime et avertit la mère qui pleure et se désole.

Scène IV - Le camp des romanis. Ceux-ci font brutalement exécuter à l'enfant volée les tours les plus difficiles ; ils la saisissent, la bâillonnent et la lancent au fond de la roulotte ; l'arrivée de deux gendarmes à cheval explique cette violence. Les gendarmes examinent les papiers et avertissent les saltimbanques qu'ils sont surveillés ; ceux-ci se défendent. Les gendarmes partis, la fillette est ramenée brutalement et rouée de coups.

0854b

Scène V - La mère en deuil pleure en embrassant le portrait de sa fille. Un gendarme arrive porteur d'une lettre lui annonçant que l'enfant a été aperçue. Elle la lit, s'habille et s'en va à sa recherche.

Scène VI - Sur une place publique, les romanis donnent une représentation ; soudain apparaît la mère de la fillette volée, suivie des gendarmes ; elle appelle sa fille : en entendant prononcer son nom, la fillette se précipite dans les bras de sa mère. Pendant ce temps les gendarmes s'emparent des romanis qu'ils ont grand'peine à sauver de la foule qui veut les lyncher.

0854c

GAU 1904-09


Volée par les Bohémiens

GAU 1905

GAU 1906

2

1 Gaumont 854  
2 Alice Guy ; Anatole Thiberville Juliano 
 
Ayant appris qu'un camp de bohémiens était installé près des fortifications qui existaient encore, je décidai d'en profiter pour mettre en scène un de mes scénarios, Volée par les bohémiens. [...]
J'avais avec moi mon opérateur, mes artistes, le dompteur Juliano, qui traînait un ours et n'avait qu'un bras, mais était malgré tout costaud.
Le décor répondit à mon attente : roulottes, hommes et femmes basanés, vêtus d'oripaux sales mais colorés, cuisine en plein air, marmaille débraillée s'ébattant avec leurs chèvres et les poules.
Juliano ayant attaché son ours sous une roulotte, l'animal tirant sur sa chaîne parvint à flairer les talons de la starlette qui s'était assise sur les marches de la roulotte et qui au contact de ce museau s'enfuit en hurlant. Martin excité par l'ambiance, parvint à s'échapper et sauta sur une chèvre. Ce fut un beau charivari : les bohémiens accoururent, tirèrent sur la chèvre, Juliano tirant sur l'ours. Celui-ci céda, mais si brusquement que Juliano fit la culbute. Avant qu'il n'ait pu se relever " maître Martin " sautait sur un malheureux petit âne qui, affolé s'enfuyait en ruant vers les fortifications.
Ce fut une magnifique poursuite qu'Anatole eut le sang-froid de photographier et qui ajouta grandement à l'intérêt du film. La journée se termina sans avatar. Le chef me fit cependant inviter à aller seule le payer dans sa roulotte. Je déclinai l'invitation et voyant mon personnel se rapprocher de moi, il n'insista pas. Avait-il été payé pour m'effrayer ?... c'est fort possible.

Alice Guy, "Rapport d'Alice Guy à Louis Gaumont" dans Alice Guy, Autobiographie d'une pionnière du cinéma (1873-1968), Paris, Denoël/Gonthier, 1976, p. 82-83.
 
3 [10/1904] 225 m 
4 France, Paris  

3

 09/11/1904 France, Amiens The New Américan Biograph Volée par les Bohémiens
13/07/1905 France, Bourges The Ideal Volé par les bohémiens
19/09/1905 EspagneBurgos Cinematógrafo Rapto de una niña por los bohemios
 

Rapto de una niña por los bohemios, muy dramática é interesante, con las siguientes escenas:
Campamento de bohemios.—Pidiendo limosna.—El rapto de la niña.—Tormentos—Desesperación de la madre.—Salvación y captura.


Diario de de Burgos, Burgos, martes 19 de septiembre de 1905, p. 2.

15/03/1907 France, Tours The Royal Vio Enfant volée par les Bohémiens

4

Contacts