Le Charpentier maladroit

680 

1

Le Charpentier maladroit

LUM 1897-2

2

1 Lumière 680 (AS 285)  
2 Alexandre Promio ; Georges Hatot ; Gaston Breteau
 
 

M. LANGLOIS : Le film poursuite a été inventé vers quelle époque ?
M. HATOT : Je vous dirai que ça c'est presque toujours fait. J'ai fait de la poursuite en 1897. Vous en verrez dans " Le Charpentier ". J'ai fait de la poursuite avant de partir au régiment. C'était une scène puisqu'il fallait faire 57 secondes. La poursuite, c'était le film et ça se passait en une fois.
[...]
M.LANGLOIS : Quand avez-vous tourné " Le Charpentier " ?
M. HATOT : J'ai tourné "Le Charpentier " la veille de partir à mon service militaire. Je suis resté un an.


Cinémathèque Française, Les Débuts du Cinéma, Souvenirs de M. Hatot, 15 mars 1948, p. 15 et 19.

3 08/18987-09/1897 17m 
4 FranceParis, 12 impasse Montfaucon, laiterie Courson  
 

M. LANGLOIS : C'était où, à Montmartre ?
M. HATOT : Maintenant, ça s'appelle rue Édouard Pailleron. Cela s'appelait impasse Monfaucon. Dans le fond de l'impasse Monfaucon, était une vacherie et le vacher avait affermé toutes les vieilles buttes pour faire paître ses vaches. Comme moi j'étais du quartier, quand on a demandé s'il fallait tourner alors, j'ai été trouver le copain vacher. Il m'a répondu : " prends ce coin-là. " C'était le coin qui touchait au mur. C'est là que nous avons nivelé le terrain. On pouvait fermer la porte, parce que pour rentrer dans les buttes, il y avait une porte. Notez que tous les gosses du pays sautaient par-dessus les murs pour venir jouer dans les vieilles buttes. Ils sautaient en maraude.


Cinémathèque Française, Les Débuts du Cinéma, Souvenirs de M. Hatot, 15 mars 1948, p. 18.

3

22/10/1898 FranceLyon Cinématographe Lumière Le Charpentier maladroit

4

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.