Madrid au cinema

El lobo (2004) 

Topographie

El Viso (Chamartín) 

Avant la guerre civile, cette zone, connue comme Los Altos del Hipódromo, était un vaste terrain sablonneux. En 1933, la "colonie" El Viso est construite par Luis Blanco Solet et Rafael Bergamín. Elle est considérée comme un exemple parfait du rationalisme madrilène. Les logements étaient prévus initialement, pour les ouvriers ou les fonctionnaires. 

El Lobo court dans les rues du quartier d'El Viso poursuivi par la police.

2004lobo01
 © 2004 Mundo Ficción / Castelao Productions / Estudios Picasso 

Calle Guadalquivir (Chamartín)

El Lobo se réfugie, sous la menace d'une arme, chez un couple âgé, le Director General de Hacienda et son épouse.

2004lobo02
© 2004 Mundo Ficción / Castelao Productions / Estudios Picasso 

Centro cultural de los Ejércitos [Gran Vía, 13] (Centro)

Inauguré en 1916 par le roi Alfonso XIII, cet édifice - connu également comme Casino Militar -est dû à l'architecte Eduardo Sánchez Eznarriaga, dans un style d'inspiration lointainement moderniste. 

Le Comandante Palacios prend la décision d'infiltrer l'ETA grâce à une taupe, "El Lobo". 

2004lobo03
© 2004 Mundo Ficción / Castelao Productions / Estudios Picasso

Estanque y Monumento a Alfonso XII (Retiro)

Situé presque au milieu du parc du Retiro, le Monumento a Alfonso XII, financé par une souscription publique, est dû à l'architecte José Grases Riera et fut inauguré en juin 1922. La statue d'Alfonso XII, fondue en 1904, est l'oeuvre de Mariano Benlliure.

El Chino demande a El Lobo de lui trouver des appartements et un garage.

2004lobo04
© 2004 Mundo Ficción / Castelao Productions / Estudios Picasso

Paseo de las estatuas (Retiro)

Le Paseo de la Argentina est encadré par une douzaine de statues de figures historiques. Commandées par le roi Alfonso VI pour décorer le Palacio Real, les nombreuses statues furent retirées par Carlos III et placées en divers endroits (Plaza de Oriente, Jardines de Sabatini, provinces espagnoles...) dont celles qui figurent au Retiro.

Nelson se dirige vers le lieu de rendez-vous, juste avant son arrestation. 

2004lobo09
© 2004 Mundo Ficción / Castelao Productions / Estudios Picasso

Plaza de España (Moncloa-Aravaca)

Située dans le quartier d'Argüelles, le projet définitif date de 1911. La Torre de Madrid, l'Edificio España et le monument à Miguel de Cervantes caractérisent la Plaza de España.

Un jeune cireur de chaussures nettoie les souliers "El Lobo", méconnaissable après les opérations de chirurgie du visage.  

2004lobo12
© 2004 Mundo Ficción / Castelao Productions / Estudios Picasso

Fiche technique

Pays : Espagne

Durée : 123 min

Producteur : Mundo Ficción / Castelao Productions / Estudios Picasso

Metteur en scène : Miguel Courtois

Scénario : Antonio Onetti

Musique : Héctor Calvo

Chef opérateur : Francesc Gener

Interprètes : Eduardo NoriegaJosé CoronadoMélanie DouteySilvia AbascalSantiago RamosPatrick BruelJorge SanzFernando Cayo

Résumé : L'histoire de Mikel Lejarza, alias "El Lobo", agent secret infiltré dans l'ETA entre 1973 et 1975 et qui fut à l'origine de principal démentèlement que connut l'organisation terroriste sous le franquisme.