Émile FRANCÈS

(Cahors,1835-Cahors, 1910)

frances

  

1

Jean-Claude SEGUIN VERGARA

Émile, Palémon, François Francès, fils de Jean Baptiste Francès et d'Anne Dumaux, naît à Cahors le 28 avril 1835. Il débute au théâtre des Batignolles, sous la direction Chotel. Il passe ensuite au Gymnase, où il débute en 1864, dans le Brésilien, de Montjoyer. Il y reste quinze ans et joue une grand nombre de rôles : le Père (Bébé), le Notaire (Le Fils de Coralie), le Garde-chasse (Féréol), etc. Il est engagé, pour trois ans, au théâtre de la Porte Saint-Martin, en 1887. Engagé ensuite au Palais-Royal où ses principales créations sont : Jérôme dans Le DindonLes Fêtards (1896), La Culotte, Place aux femmes (1898), La Poire (1899), Sacré LéonceL'Affaire Mathieu (1901). Il reprend Paturin (Ferdinand-le-Noceur), François (Feu Toupinel), Firmin (Fil à la Patte), Pouparfier (Le Parfum), etc. Il a créé le Petit Lord, à la Comédie-Parisienne (1895).  Il épouse Fanie, Adélaïde Zabé, le 24 août 1895, à Paris (3e). C'est alors qu'il est au Vaudeville qu'il tourne deux films pour la maison Pathé, en 1905. Il décède à Cahors, le 23 janvier 1910.

2

1905

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.