LE HAVRE

Jean-Claude SEGUIN

Le Havre, ville de la Seine-Inférieure (auj. Seine Maritime), compte 116.369 habitants (1894).

1896

1897

Le Théâtre Électrique Grenier (Place Thiers, [29] septembre-[27] octobre 1897)

Le forain Ernest Grenier arrive avec son Théâtre Électrique Grenier au Havre à l'occasion de la Saint-Michel qui commence le 29 septembre et s'achève vingt-huit jours plus tard. Il dispose d'un chronophotographe Gaumont qu'il va proposer pendant la durée de la foire. Dès le 18 septembre, la Revue comique normande annonce l'arrivée de Grenier :

THÉÂTRE ÉLECTRIQUE GRENIER
Inutile de vous assurer sur la vie avant de pénétrer dans le Chronophotographe, ce théâtre électrique est établi dans les conditions de sécurité les plus absolues.
Une série charmante - que dis-je ; une - plusieurs séries plus attrayantes les unes que les autres de photographies animées montrent au public émerveillé des scènes typiques et comiques ; à signaler parmi ces dernières : la leçon d'équitation et la leçon de bicyclette, qui soulèvent les rires de chacun. De nombreux tableaux dont l'énumération trop longue nous fait regretter le peu de place qui nous est alloué, défilent sur l'écran aux applaudissements des visiteurs.
Signalons néanmoins deux intéressants tableaux : La danse Loïe Fuller et  le ballet de l'Olympia, qui sont le dernier cri du merveilleux.

Revue comique normande, Le Havre, 18 septembre 1897, p. 7

Par la suite, la presse reste très discrète et ne publie que de rares articles comme celui-ci :

Le chronophotographe Grenier.-Adressons nos félicitations à M. Grenier pour la composition de son intéressant spectacle. Nous engageons vivement tout le monde à aller visiter cette superbe loge dont les photographies animées sont d'une illusion parfaite.


L'Avenir du Havre, Le Havre, 9 octobre 1897.

1898

Le Grand Théâtre électrique (Foire, [29/09/1898-[27]/octobre 1898)

Le forain Ernest Grenier revient-il au Havre pour la foire de la Saint-Michel ou bien s'agit-il d'un autre forain ? :

Grand Théâtre électrique
Les expériences tant scientifiques qu'amusantes sont très suivies par un public toujours renouvelé. L'intérêt des séances de cet élégant théâtre sont un sûr garant de succès.


Revue comique normande, Le Havre, 8 octobre 1898, p. 7.

1899

1900

Le Théâtre électrique Grenier (Foire, [29] septembre-[27] octobre 1900)

Le forain Ernest Grenier est de retour pour la Saint-Michel. Il présente son cinématographe dans le Théâtre électrique :

Théâtre électrique Grenier
qui voit son succès de l'an dernier s'accentuer.
Le cinématographe est à l'ordre du jour et M. Grenier, pour augmenter l'intérêt, nous donne entr'autres une reproduction du banquet des Maires en nous faisant assister à leur défilé.


Revue comique normande, Le Havre, 6 octobre 1900, p. 6.

Le Cinématographe Lumière (Foire, [29] septembre-[27] octobre 1900)

Pour la foire de Saint-Michel, un cinématographe Lumière présente des vues animées :

Cinématographe Lumière
Nous donne entr'autres le voyage de Félix Faure en Russie, ce qui n'est pas pour déplaire aux Havrais qui ont ainsi présents les traits du regretté Président.


Revue comique normande, Le Havre, 6 octobre 1900, p. 6.

Le voyage de Félix Faure date de 1897, autant dire qu'il n'est pas de la dernière actualité.

The Royal Bioscope (Foire, [29] septembre-[27] octobre 1900)

The Royal Bioscope propose un spectacle qui combine les photographies animées et un spectacle de variétés :

The Royal Bioscope
présente une série de photographies animées et pour ajouter à l'attrait de ce spectacle, nous offre le travail de la femme volante Miss Beauty, qui porte dignement son nom.


Revue comique normande, Le Havre, 6 octobre 1900, p. 6.

1901

1902

1903

1904

1905

Le Cinématographe automobile (4 août 1905)

Une voiture de la société " le Cinématographe automobile ", une entreprise originale d'Alfred Bréard accompagne le Concours de Véhicules Industriels, organisé par l'Automobile Club de France du 28 juillet au 8 août 1905, qui conduit les voitures de Paris  à Compiègne, puis à Amiens, Dieppe, Le Havre et retour à Paris. Cet événement croise la route de la Grande Semaine Maritime Française qui se déroule, précisément au Havre :

La Grande Semaine Maritime.
[...]
Pour l'instant soyons moins graves : ce soir bal, demain banquet - c'est le sixième, - puis concert et, réjouissance suprême, cinématographe automobile.
Ce cinématographe suit, paraît-il les concurrents depuis le départ de Paris, et partout où il s'arrête son imprésario procède à une lucrative séance. Il fait partie de la troupe.
Frantz Reichel.


Le Figaro, Paris, 4 août 1905, p. 3.

Une autre coupure de presse nous offre quelques informations complémentaires :

FÊTES AU HAVRE
GRANDE SEMAINE NAUTIQUE
[...]
Toute la journée du lendemain, une foule nombreuse ne cessa de circuler sous les Halles dans l'intéressant exposition des véhicules. L'après-midi, vers cinq heures, eut lieu le concert par la musique de la Douane et la distribution des prix. Le soir le cinématographe automobile divertit grandement la nombreuse assistance qui se pressait devant l'estrade où tour à tout jouèrent la "Fanfare Gravillaise" et la "Dampierre".
G.-D. QUOIST.


La Revue comique normande, 6 août 1905, p. 2.

Le Cinématographe revient ensuite à Paris.

1906

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.