L'Antre de la sorcière

1519

1

L'Antre de la sorcière

Gringoire rentre chez lui par la fenêtre. Sa femme, Claudine, une gentille petite ménagère, vive et accorte lui fait fête. Survient une courte dispute ; Gringoire, son panier sous le bras, disparaît par où il était venu. Claudine le poursuit, tente de le ramener ; il ne veut rien en tendre et elle s’en va secouée de gros sanglots. Gringoire, mélancolique, s’assied dans l’herbe quand une sorcière paraît et promet de lui donner les plus jolies femmes du monde. Séduit par cette perspective, il pénètre dans l’antre mystérieux. Les fantasmagories les plus étranges, conceptions analogues à celles que doivent édifier des cerveaux de fous, passent alors devant ses yeux sans expression de brute épaisse et joyeuse. Un insaisissable lutin glisse du cordon de la cloche tandis qu’un squelette s’anime à ses côtés. Passent aussi des petits hommes presque nains, moitié singes, ricanants et mo queurs. D’une pluie d’étincelles, la sorcière fait jaillir des femmes de tous les pays : japonaises drapées dans leurs kimonos aux fleurs de rêve, négresses lippues, orientales aux yeux étranges, bohémiennes, etc. Gringoire les regarde défiler avec son air ahuri de jocrisse. À leur suite, Claudine, la simple et fidèle Clau dine, en sa bots et cotillons courts, paraît. Et Gringoire, tout joyeux, éprouve à la revoir une douce impression de “chez soi”, de sécurité et de bien-être.

PAT 1906-09

2

1 Pathé 1519  
2 Segundo de Chomón  
3 ≤09/1906 115 m
4 France  

3

03/11/1906 Cuba, La Havane Enrique Rosas La taberna de la bruja
07/12/1906  France, Saint-Quentin The Stinson Bio L'Antre de la sorcière

4

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.