Victor FARAUD/Jean FARAUD

(Saint-Martin-du-Var, 1859-≥ 1926)/(Nice, 1888-Notre-Dame-de-Sanilhac, 1962)

Jean-Claude SEGUIN

faraud jean
Jean Faraud (c. 1922)

1

Joseph, François Faraud (Saint-Martin-du-Var, 1836-Sidi-Aïch, Takrietz, 14/08/1881) épouse (Saint-Martin-du-Var, 30/08/1857) Mélanie Baudoin (Saint-Martin-du-Var, 19/06/1838-). Descendance:

  • Victor, Paul, Jacques Faraud (Saint-Martin-du-Var, 06/07/1859-≤ 1926).
    • épouse (Nice, 11/04/1885) et divorce (Nice, 03/11/1897) de Louise, Justine, Vincentine, Marie Carles (Nice, 21/06/1862-), remariée (Nice, 09/11/1914) à Henri Brocart. Descendance : 
      • Victoria, Lucienne, Fanny, Mélanie, Césarine Faraud (Nice, 21/03/1886-Lyon, 02/04/1983)
      • Bertile, Jean, Victor François Faraud (Nice, 01/01/1888-Notre-Dame-de-Sanilhac, 03/10/1962)
        • épouse (Nice, 15/04/1916) Isabelle, Marie Denoirjean (Sermaize-les-Bains, 22/02/1878)
        • épouse (Champrevinel, 27/04/1959) Jeanne, Marie, Madeleine [Buicouet]
    • épouse (Nice, 18/03/1899) Mary, Adélaïde Thompson (Londres, 17/03/1869-)
  • Adèle, Josephine, Françoise Faraud (Saint-Martin-du-Var, 16/12/1861 épouse (Nice, 03/09/1891) François Ciais.
  • Paul, Antoine Faraud (Toudon, 10/01/1864-Boghari, 26/05/1926)
    • épouse (Alger, 14/09/1889) Louise, Augusta, Eugénie Calland (Cenans, 12/10/1870-). Descendance:
    • épouse (Mascara, 31/01/1899) Mélanie, Ernestine Eck. Descendance :
      • Maurice, Ernest (Mascara, 24/07/1900-≥ 1926)
  • Josephine Faraud (Toudon, 03/05/1866-)
  • Césarine, Antonia, Sylvia Faraud (Roquestéron, 10/1869-Nice, 07/07/1885)

2

Joseph, François Faraud, tour à tour, entrepreneur, employé des Ponts et Chaussées, Agriculteur, quitte Toudon, en 1869, pour s'installer en Algérie (Oued Amizour), avec toute sa famille. Victor Faraud rentre en France (1885), où il devient professeur de l'enseignement primaire, puis négociant (c. 1888) et artiste lyrique (c. 1899). Selon ses dires, il aurait commencé à s'intéresser au cinématographe dès 1896 :

Monsieur le Directeur du Ciné-Journal, Paris.
Depuis quelques jours, les grands quotidiens parisiens insèrent lettres et réclamations de plusieurs membres de l'enseignement priant "de rendre à César ce qui appartient à César". Mais aujourd'hui, je viens, moi aussi, le premier créateur des cinémas populaires en France, connus sous le nom de Cosmographe Faraud, vous informer que, dès 1895 et 1896, j'ai fait de l'enseignement par le cinématographe, soit en France, soit à l'étranger.


Ciné-Journal, Paris, 3 janvier 1914, p. 5.

Ces déclarations sont à prendre avec une certaine prudence, car en 1895 au moins, il semble difficile de penser que les - encore rares - appareils cinématographiques qui circulent alors s'intéressent à la didactique par la cinématographie. Si l'on s'en tient aux traces de son activité d'opérateur, il faut les situer après son second mariage. Pour l'heure, la première mention connue est celle de son " cosmographe Faraud " à Saint-Étienne, où des représentations sont données entre le [15] et le [28] décembre 1899:

EDEN-THÉÂTRE-CONCERT. Aujourd'hui [...]
Cosmograph Faraud, nouvelles vues : Le Président de la République à Saint-Étienne, La guerre au Transvaal.


Mémorial de la Loire et de la Haute-Loire, 15 décembre 1899, p.3

Si ses activités le conduisent, dans un premier temps, à présenter son Cosmographe dans le Sud de la France (Toulouse) (décembre 1899-mars 1900), , il se rend, en Espagne,  dès 1900, et donne des représentations à Madrid , au Circo Parish pendant plusieurs mois (septembre-novembre 1900). De retour, son Cosmographe est présenté dans une multitude de villes: Toulon (octobre 1900), Lyon (décembre 1900), Marseille (janvier 1901)... Les Faraud ne se limitent pas à exploiter des cinématographes, ils sont également des cinématographistes comme le révèle le suivant article :

Cosmographe Faraud
C'est le Cosmographe Faraud qui vient d'être choisi par le gouverneur général de Madagascar, général Galliéni, pour prendre des vues animées de la Grande-Ile. De plus, un appareil fonctionnera à Tananarive et montrera aux Malgaches les beautés de notre Exposition, les Panoramas de notre belle France, les mouvements de nos armées de terre et de mer, etc., etc.
Une subvention de trente mille francs et deux passages première classe sont accordés aux opérateurs. Les vues prises là-bas seront ensuite projetées à la prochaine exposition coloniale.
Contrats nouveaux et signés:
1º Casino Alger, un mois
2ª Brasserie Phocéenne, renouvellement (4e mois)
3º Folies-Bergère, Tunis.
4ª Casino de Cannes (mars, 2e quinzaine)
La direction de Nancy écrit:
Je suis très satisfait de votre Cosmographe et de votre opérateur depuis deux mois.
Je vous donnerai, certainement, préférence pour l'année prochaine
Signé : Armand BUL.


L'Annonce artistique, Lyon, 1er mars 1901, p. 3.

Quant à l'activité principale elle s'étend dans de nombreuses villes en France et à l'étranger : Toulon (mai 1901), Orléans (août 1901), Marseille (novembre-décembre 1901), Nancy (décembre 1901), Cannes (janvier 1902), Marseille (février 1902), Nancy (février 1902)... De nouveau on retrouve un cosmographe à Madrid (avril-juin 1902) et également à Cannes (juillet 1902). Grâce à un article publié dans la presse cannoise, on apprend que les Faraud disposent dès cette époque d'un véritable réseau de cosmographes : 

Le Cosmographe Faraud et la Réclame pour Cannes . — M. Faraud, l'habile directeur du Cosmographe qui porte ce nom, s'eut rendu à Madrid, aux fêtes du couronnement du roi d'Espagne, où les vues de nos fêtes carnavalesques et le panorama général de la Croisette ont obtenu un très grand succès. Dix-sept cosmographes Faraud parcourent en ce moment la Hollande, la Belgique, l'Allemagne, la Russie et toutes les villes d'eaux et stations balnéaires à la mode, en attendant les fêtes du couronnement du roi Edouard VIl, ou l'imprésario se rendra lui même pour diriger son appareil, dont il va diminuer et de beaucoup, les vibrations. Ces jolies réclames donnent une idée exacte et pour ainsi dire vivante de nos distractions hivernales. L'artiste compte faire mieux encore l'hiver prochain . II relèvera le panorama général, avec couleurs naturelles, de tout le paysage compris entre la Californie et la pointe extrême de l'Ile Sainte-Marguerite. Les batailles de fleurs, les courses, les régates et tous les sports, si en honneur chez nos hivernants, seront également cinématographiés.


Le Littoral, Cannes, 7 juillet 1902, p. 2.

C'est à partir de 1903 que Jean Faraud, fils de Victor, seconde son père dans l'exploitation du cosmographe :

Tout jeune, il débuta dans le cinéma. De 1903 à 1909 il faut, dans l'exploitation, le meilleur collaborateur de son père qui créa en 1899, le "Cosmographe Faraud".


Le Petit Marseillais, Marseille, 26 décembre 1922, p. 6.

Les Faraud, père et fils vont ainsi se retrouver à la tête d'une importante entreprise avec des ramifications également en Afrique du Nord. En 1905, il parcourt l'Algérie avec son cosmographe : Saint-Cloud (février 1905), Saint-Denis-du-Sig (mars 1905), Oran (mars 1905)... 

[...] En 1905, j'ai parcouru toute l'Algérie avec l'épopée de Jeanne d'Arc et le voyage de la Terre à la Lune de Méliès. La lutte contre l'alcoolisme de Pathé, les vues géographiques en renom, etc.

Ciné-Journal, Paris, 3 janvier 1914, p. 5.

Les dernières informations relatives au Cosmographe Faraud date de mai 1909, lorsqu'un appareil circule en {tip Les Nouvelles, Alger, 30 mai 1899, p. 2} Afrique du Nord ´/tip}.

La fin de l'exploitation du cosmographe met également un terme à la collaboration entre le père et le fils. Le premier semble avoir repris alors ses activités dans l'enseignement :

M. V. Faraud, instituteur à l'école du Port à Nice, pionnier indiscuté de la cinématographie française, revendique ses droits de précurseur dans le domaine du cinéma scolaire.


Ciné-Journal, Paris, 3 janvier 1914, p. 5.

Quand à Jean Faraud, il va poursuivre sa carrière dans le cinéma :

En 1910 il entra à l'Agence générale cinématographique à Marseille où il resta jusqu'à la déclaration de guerre. Il partit au front en 1914, où il fit vaillamment son devoir et obtint des brillantes citations.
il fut nommé en 1919 directeur de l'A.G.C. (Service de la location) à Paris, qu'il quitte pour rentrer comme directeur de la Paramount à Marseille.


Le Petit Marseillais, Marseille, 26 décembre 1922, p. 6.

 Il va par la suite monter en grade au sein de la même entreprise :

A la Paramount
C'est avec plaisir que nous apprenons la nomination de M. Faraud, directeur de l'Odéon et de l'agence de Marseille, au poste d'assistant de M. Adolphe Osso, administrateur délégué de la Société anonyme française des Films Paramount.
Tout jeune, M. Faraud débuta dans le cinéma. De 1903 à 1909, il faut dans l'exploitation, le meilleurs collaborateur de son père qui créa en 1899, le "Cosmograph Faraud". En 1910, il entra à l'Agence générale cinématographique, à Marseille où il resta jusqu'à la déclaration de guerre. Il partit pour le front en 1914, où il fit vaillamment son devoir et obtint de brillantes citations. M. Faraud fut nommé en 1919, directeur de l'A.G.C. (Service de la Location) à Paris qu'il quitta pour entrer comme directeur de la Paramount à Marseille, le 1er décembre 1922.


Comoedia, Paris, 22 mai 1924, p. 3.

faraud jean

Jean Faraud (c. 1924)

Bibliographie

Guy Olivo, "Vers la sédentarisation : du cinématographe au cinéma. Les premières tentatives ambulantes et urbaines du cinématographe à Toulon (1897-1905)", Cahiers de la Méditerranée,  1978, vol. 16, nº 1, pp. 3-28.

3

16/12/1899-28/12/1899 France Saint-Étienne Eden-Théâtre-Concert Cosmographe Faraud
23/12/1899-21/03/1900 France Toulouse Théâtre des Nouveautés Cosmographe Faraud
15/07/1900-12/09/1900 Espagne Madrid Circo Parish Cosmographe Faraud
≤03/10/1900-[10/1900] France Toulon Café Central Cosmographe Faraud
≤01/12/1900-≥08/12/1900 France Lyon Cirque Rancy Cosmographe Faraud
01/01/1901-27/01/1901 France Marseille Casino des Allées  Cosmographe Faraud 
04/05/1901 France Toulon Casino Cosmographe Faraud
21/08/1901-[08-1901] France Orléans Place Bannier  Géant Cosmographe Faraud 
16/11/1901-30/12/1901 France Marseille Casino des Allées  Cosmographe Faraud 
≤16/12/1901 France Nancy Casino  Cosmographe Faraud
≤01/01/1902≥ France Cannes Casino  Cosmographe Faraud
09/02/1902 France Marseille  Casino des Allées  Cosmographe Faraud
≤16/02/1902≥ France Nancy Casino  Cosmographe Faraud
12/04/1902-03/06/1902 Espagne  Madrid Circo Parish  Cosmographe Faraud 
29/06/1902-19/08/1902 France Saint-Étienne Grande Brasserie de Saint-Etienne  Cosmographe Faraud
05/08/1902-12/09/1902 Belgique Bruxelles Scala Cosmographe Géant
28/08/1902 France Lyon  Casino Kursaal Cosmographe Faraud 
24/12/1902-28/12/1902 France Nîmes Eden Théâtre Concert Cosmographe Faraud 
31/12/1902 France Bordeaux Bouffes-Bordelais Cosmographe Faraud
03/02/1903 France Nice Casino Municipal Cosmographe Faraud
19/02/1903 France Cannes Palais des Fêtes  Cosmographe Faraud
<08>/03/1903 Espagne Bilbao Teatro Arriaga Cosmographe Faraud
<15-15/03/1903 Espagne León Teatro Cosmographe Faraud
24/04/1903-02/05/1903 France Cannes Casino Théâtre  Cosmographe Faraud 
25/07/1903-01/08/1903 France Toulon Avenue Colbert Cosmographe Faraud
06/08/1903 France Orléans Café de la Rotonde Cosmographe Faraud
≤20/08/1903≥ France Aix-en-Provence Casino d'été  Cosmographe Faraud 
≤29/08/1903≥ France Sables d'Olonne  Casino des Pins  Cosmographe Faraud
10/06/1904-12/06/1904 France Marseille Palais de Cristal  Cosmographe Faraud
21/08/1904-11/09/1904 France Orléans Place Bannier Géant Cosmographe Faraud
27/10/1904 France Dijon Brasserie du Casino  Cosmographe Faraud
06/02/1905-20/02/1905 France Dijon Brasserie du Casino Cosmographe Faraud
11/02/1905 Algérie Saint-Cloud   Cosmographe Faraud
<09>/03/1905 Algérie Oran Place d'armes, Maison Vallier Cosmographe Faraud
<14/03/1905 Algérie Saint-Denis-du-Sig   Cosmographe Faraud
07/1905 France Chamonix Kursaal  Cosmographe Faraud
25/03/1906-08/04/1906 France Saint-Étienne  Eden-Théâtre Cosmographe Faraud
≤28/09/1905-¿? France Cherbourg Casino  Cosmographe Faraud
14/11/1906-15/11/1906 France Montpellier Eldorado Cosmographe Faraud 

 

 


  

Contacts