Course de taureaux par les matadors Don Luiz Mazzantini et Bombita

 

1

Arènes de Barcelone
Course de taureaux par les matadors Don Luiz Mazzantini et Bombita

Cette course, qui laisse loin derrière elle toutes celles présentées jusqu’à ce jour, est la plus complète qui existe.
Le spectateur assiste tour à tour à toutes les péripéties de la course : entrée de la quadrille, picadors à cheval, pose de banderilles, estocade, mort et enlèvement du taureau.
L'intérêt particulièrement émouvant qu'elle offre nous la fait recommander d'une façon toute spéciale, certains que les amateurs d'émotions fortes seront bien servis.

PAT 1903-11


Barcelona Arenas
Bull-fight with the matadores Señor Don Luis Mazzantini and Bombita

This bull-fight which leaves far behind all those represented up to the present date is the most complet that exits.
The spectator sees in turn all the incidents of the fight: Entrance of the cuadrilla, picadores on horse-back, setting of banderillas, estocada, death and removal of the bull. The particularly emotional character of this scene justifies our recommending it most especially, as we are confident that all amateurs of strong emotions will be satisfied.

PAT 1903-11-b 


 Arenas de Barcelona

Corrida de toros por los matadores Don Luiz Mazzantini y Bombita

Esta corrida que deja muy atrás todas las presentadas hasta hoy es la más completa que existe.
El espectador asiste sucesivamente a todas las peripecias de la lucha. Entrada de la cuadrilla, picadores a caballo, colocación de las banderillas, estocada, muerte del toro.
El interés particularmente conmoviente que ofrece nos hace encomendarla de modo especial, seguros de que los aficionados a las emociones fuertes estarán satisfechos.

PAT 1904-03

2

1 Pathé 1022  
2 Ferdinand Zecca/Legrand  
 

De plus, je pris aux arènes de Barcelonne [ sic] une course de Taureaux qui eut un certain succès.
Entrée et défilé de la troupe, ouverture du toril, sortie de la victime affolée par la lumière et les cris de la foule.
Le taureau se précipite sur les picadors à cheval qui l’écartent avec leurs piques, éventrement des pauvres chevaux, puis viennent les passes de capes les passes de banderilles, idem de feu ; et estocada par la première spada.
Ce torero, après avoir jeté sa cape dans une loge, à une dame en l’honneur de laquelle il va tuer le Taureau joue de la Muleta avec sa victime et lui donne, entre les cornes, le coup d’épée final, puis enlèvement de la victime, traînée par un attelage de mules.
Plus tard, dans une réédition, j’ajoutais un évènement pris par M. Legrand à St Sébastien.
Un torero est frappé au ventre par les cornes du Taureau, projette en l’air et retombe, mal en point, aux pieds du Taureau, qui est détourné par les passes de capes, le malheureux est emmené hors de l’arène.
Cela fut possible d’incorporer cet incident parce que le Taureau était un noir africain analogue à celui pris par moi.
Il y a certaines difficultés de prise de vues il faut panoramiquer constamment l’appareil, à droite, à gauche ou au centre vers l’endroit où le taureau se déplace dans l’immense arène font on ne voit, en général, sur l’écran qu’une partie du sol, et les tribunes ainsi que les spectateurs quand le taureau s’approche des barrières.
Ce film fut incorporé dans le 1er programme de Pathé Baby.


Fondation Jérome Seydoux-Pathé, Fonds "Maurice Bessy", Ferdinand Zecca.

 

"Des dépenses pour scènes sont effectuées par Pathé le 15 octobre 1903 pour un voyage et des frais de séjour de Legrand à Barcelone (283,47 F et 1273 F). Source : Journal comptable de la Compagnie générale des phonographes, cinématographes et appareils de précision n°5, p. 141, collection de la Fondation Jérôme Seydoux-Pathé.

3 [1902-1903] 105m/240f
4 España, Barcelona/San Sebastián  

3

06/11/1903 France, Paris Salon des abonnés du Figaro Course de taureaux
 

[...] Le spectacle se terminera par la nouvelle "Course de taureaux" que vient de faire prendre à Barcelone le Cinématographe Pathé et qui est certainement ce  qu'on a fait de mieux jusqu'à présent en vues cinématographiques.
Le piano sera tenu par le ocmpositeur A. Gnocchi, qui a bien voulu nous prêter son concours.


Le Figaro, Paris, 6 novembre 1903, p. 1.

18/12/1903 Cuba, La Habana  Casasús y Adams  Gran corrida de toros en la plaza de Barcelona
       

4

Contacts