Martyrs chrétiens

 1228

1

Martyrs chrétiens

1 Les Martyrs

1228a

Nous sommes à Rome, en l’an 66 de notre ère, quelques temps après l’incendie que l’empereur Néron alluma. Sous l’ardent soleil que tamisent les velums de pourpre, les gradins du cirque regorgent de monde. Un belluaire joue avec un des lions qu’il chasse dans l’arène, des esclaves enlèvent un conducteur mourant, puis d’autres ramassent épars sur le sol des casques et des glaives de gladiateurs. À ce moment, débouche vers le fond du cirque le défilé triomphal des nouveaux combattants escortés des licteurs aux sons farouches des trompettes de bronze ; puis ce sont les cohortes de légionnaires qui encadrent les porteurs d’enseignes disant la gloire des armes romaines ; enfin, viennent les gladiateurs qui, l’arme haute, vont saluer de leurs épées nues l’Empereur et l’Augusta dans la loge impériale tendue de tapis devant lesquels brûle l’encens : “Ave Cesar, morituri te salutant”. Cependant de la foule des combattants, un groupe de soldats s’est détaché et les légionnaires lient sur une des croix de l’arène un jeune chrétien. Puis lentement, le défilé des soldats et des gladiateurs s’éloigne. Quelques instants après, les fauves envahissent le cirque, conduits par le trident du belluaire impérial cuirassé de bronze et d’or. Les lions ! Les lions ! Une clameur sauvage gronde sur tous les gradins du cirque et les milliers de poitrines du peuple, avide de carnage et de sang, halètent d’impatience. Et tandis qu’indifférent et brutal, l’Empereur contemple son émeraude, les lions, férocement, se jettent sur le corps garrotté du martyr qui, bientôt pantelant sous la morsure des fauves, meurt sans une plainte, alors que le sable aride se teinte de sang. 

2 Daniel dans la fosse aux lions

1228b

Daniel est exposé dans la fosse, sous le soleil, par ordre de Cyrus. Attaché étroitement à la borne des victimes, le prophète hébreu attend la mort avec calme, car les fauves rôdent autour de lui, retenus cependant par une force mystérieuse. À ce moment, l’ange du Seigneur apparaît. Étendant le bras, il semble bénir Daniel et la Puissance divine délie les entraves qui retenaient le prophète. L’apparition s’évanouit. Alors Daniel, dont les chaînes sont tombées, s’agenouille et adresse au Maître du monde une ardente prière. Miracle ! les lions se sont approchés de lui et le prophète les caresse, tandis que les fauves se frottent voluptueusement contre lui. À ce moment, Cyrus, apparaît sur la margelle de la fosse suivi de quelques courtisans. Il appelle le prophète et celui-ci tranquillement entr’ouvre la grille de sa prison et monte vers les terrasses. 

3 Le Festin de Balthazar

1228c

Le roi et les courtisans, couronnés de fleurs, ivres morts, se vautrent sur le sol, étendus sur l’amoncellement des tapis et des coussins, au milieu des courtisanes mi-vêtues qu’ils embrassent et qu’ils étreignent. Tout à coup, tandis que tous les personnages s’endorment peu à peu alourdis par les libations, le Monarque se dresse à demi sur son lit de repos. Terrifié, il aperçoit sur la tapisserie, l’apparition terrible d’une main qui trace en lettres de feu : MANE, THECEL, PHARES et retombe sur sa couche, anéanti par la plus vive terreur. À ce moment, une épaisse fumée envahit le palais ; les portes s’écroulent sous la formidable poussée des Perses, maîtres de Babylone. Les soldats conduits par Cyrus frappent à droite et à gauche, immolant les courtisans anéantis. Les vainqueurs vident les amphores encore pleines, arrachent les tentures et les fleurs, le palais prend feu de tous côtés, la voûte s’écroule et, dans l’indécision de la fumée, le meurtre, le viol et le pillage continuent leur oeuvre de dévastation. 


Christian Martyrs

Arena with Nero witnessing the binding of Christians on the Cross, who are then devoured by lions. March past of Gladiators. Also shows Daniel in den of lions. Most thrilling.

The Era, London, June 17, 1905, p. 27. 


Christian Martyrs 

Slaves are seen cleaning up the arena from debris of a carriage race. This done, an imposing parade of warriors, gladiators, soldiers and slaves enter the arena, and approaching before the throne of the dictator, the gladiators salute Nero with the words “Ave Caesar morituri te salutant.” Another group of soldiers leading Christian captives before the throne are ordered to bind the victims to the post, and the multitude is waiting to see the lions and tigers devour them. We see a big lion jump at the helpless Christians and tear them to pieces, while the gladiators are ready to encourage the lions in their cruel work.

1228b2

SEA 1908

2

1 Pathé 1228  
2 [Lucien Nonguet]  
3 ≤ 05/1905 135 m/450 ft
4 France  

3

06/07/1905 EspagneBarcelone Diorama Mártires cristianos 
16/07/1905 Cuba, La Havane Costa  Mártires cristianos
02/12/1905  Espagne, Barcelone  Fraternidad Republicana  Reinado de Nerón 
05/01/1906 Espagne, Tortosa Salón Escudé  Mártires cristianos

4

 

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.