Georges HIPLEH dit HIPLEH-WALT

(Bienne, 1857-Berne, 1940)

Jean-Claude SEGUIN

1

Georges Hipleh (Bienne, 26/03/1857-Berne, 24/01/1940) épouse (Bienne, 27/02/1885) Marie, Rosalie Walt (St-Aubin). Descendance:

  • Georges, François Hipleh (Bienne, 01/01/1887-Saint-Gingolph, [10]/07/1961)
  • Auguste Hipleh (Saint-Aubin, 28/08/1888-)
  • Ida, Catherine, Dorothée (Saint-Aubin, 06/12/1889-)
  • Alice (La Béroche, 15/07/1891-)
  • Anna Hipleh (Bienne, 21/01/1894-)
  • Marie, Rosalie Hipleh (Bienne, 14/07/1895-)

2

Georges Hipleh, dont les origines sont à Gundheim, épouse en 1885 Marie Rosalie Walt, dont les siennes sont à Altstätten. Il exerce déjà la profession de photographe.

avenches 1883 hipleh
Feuille d'avis du district d'Avenches, Avenches, dimandhe 12 août 1883, p. 4.

Dès 1893, il apparaît comme propriétaire du carrousel "Les Montagnes russes circulaires à vapeur" à Lausanne.

lausanne 1893 hipleh

 

En 1896, il figure encore comme propriétaire d'un carrousel, activité qu'excerce encore son épouse en 1898. Cette même année, il organise des premières projections animée avec un cinématographe Lumière. Il va alors parcourir la Suisse et présenter des vues cinématographiques. l'exploitation va peu à peu prendre de l'ampleur, et en 1901, En 1901, il dispose d'un orchestre personnel pour les projections cinématographiques.

Sur la place d'Armes, un grand camp-volant est dressé. Ce sont les attractions foraines, nombreuses, cette année, et variées. Au centre seront deux magnifiques carrousels, l'un à nacelles ondoyantes et l'autre, sans lequel il n'y a pas de fête gaie, est l'établissement des Montagnes russes, scintillant de décors et de lumière.
En face de celui-ci, du côté de la rue des Remparts, est le Salon Hipley-Walt, un théâtre élégant dans lequel se donnent des séances intéressantes de cinématographe, ou vues animées. Le répertoire des tableaux est considérable, et comprend des sujets importants: L'enfant prodigue, scène biblique, Jeanne d'ArcCendrillon, la Fête des Narcisses à Montreux, plusieurs contes de fées, des scènes d'actualité prises en Chine, au Transvaal, des sujets de guerre, etc.
Un orchestre attaché au théâtre, agrémente les représentations.
Le Salon Hipleh-Walt est en face du bâtiment de M. Paschoud, notaire.


Journal d'Yverdon, Yverdon, samedi 22 juin 1901, p. 2.

En outre, dès 1902, Georges Hipleh-Walt commence à réaliser ses propres vues cinématographiques. La réalisation d'un répertoire propre semble être à l'origine d'une sérieuse concurrance entre les différents tourneurs ou forains. On peut ainsi lire dans une annonce publiée en mars 1904 à Montreux les protestations suivantes:

Salon Cinématographe
G. Hipleh-Walt
Etablissement réputé de tout premier ordre avec programme des plus instructifs et que n'offre à ce jour aucune concurrence.
Tous les tableaux figurant au répertoire se trouvent réellement en ma possession et peuvent être présentés en tous temps. SPÉCIALITÉ DE VUES d'un haut intérêt et d'une réelle valeur éducative prises par moi-même et qu'on ne peut voir que dans mon théâtre.
[...]
Prière de ne pas confondre mon entreprise  avec des établissements similaires, remplaçant le nom de cinématographe par un autre et promettant la présentation des tableaux qu'en réalité ils ne possèdent et ne peuvent pas produire.
C'est ainsi que l'Inspection du 1er corps d'armée, qu'on ne peut voir que dans mes séances, ayant été seul admis par le chef d'état-major pour la prise de cette photographie géante.


Feuille d'avis de Montreux, Montreux, samedi 26 mars 1904, p. 2

hipleh walt g saloncinematographe 1903
Le Salon Cinématographe de Georges Hipleh-Walt devant la Reithalle sur la Schützenmatte à Berne, 1903
Source: Collection Cinémathèque suisse. DR.

Dès 1909, au moins, c'est son fils Georges Hipleh jr. qui a repris l'affaire.

bienne 1909 hipleh
Journal du Jura, Bienne, dimanche 21 février 1909, p. 4.

Il est toujours en activité en 1922 lorsque se produit une explosion dans le cinématographe qu'il exploite à Montreux:

Explosion d'un cinématographe à Montreux
Samedi matin vers 11 heures et demie, un commencement d'incendie s'est produit au Cinéma-Palace, en face du Kursaal, à Montreux. Bientôt suivi d'une formidable explosion qui a été ressentie jusqu'à Territet, et dont la poussée a, dans l'immeuble sinistré, arraché les volets de fer, brisé les portes et projeté sur la chaussée les objets les plus hétéroclites.
En outre, tous les bâtiments du voisinage ont subi des dommages. Le Kursaal, l'hôtel des Palmiers, l'hôtel Richemont, l'hôtel de Paris et une vingtaine de magasins ont gravement souffert. Toutes les vitres, toutes les vitrines sont en miettes. Dans un rayon de 100 mètres, il n'y a pas une vitre intacte. À l'hôtel des Palmiers, le plus voisin du cinéma, plusieurs locaux servant de cuisine, de garde-manger et de réfectoires ont été démolis.
Les dégâts ne peuvent encore être estimés, mais ils monteront sans aucun doute à plus d'une centaine de mille francs.
L'explosion a fait, en outre, une vingtaine de blessés parmi les personnes qu'avait attirées le commencement d'incendie. Deux ou trois sont assez sérieusement atteintes, mais sans que l'on ait lieu de craindre pour leur vie. On cite parmi les blessés, M. Guhl, de la Grande Brasserie, qui a une forte entaille à deux doigts, M. Masson, juge, également blessé à une main. Deux ou trois ouvriers portent des brûlures, heureusement peu graves. Tous ont été pansés aussitôt à la pharmacie voisine par des médecins accourus.
Le Cinéma-Palace était une construction en béton armé édifiée il y a quelque trois ans sur les plans de M. l'architecte Pollak. Le cinéma, exploité par M. Georges Hipleh et fort gentiment aménagé, était l'un des plus confortables de la région, Il comprenait un parterre -et des galeries et représentait une valeur de 130,000 à 140,000 francs. À cette heure, il n'en reste que les quatre murs; le fronton a même été arraché par l'explosion. La perte sera très dure pour le propriétaire.
Il est trop tôt pour dire quelle a été la cause de l'explosion. On parle d'un court-circuit, mais ce n'est encore qu'une hypothèse. On dit que le passage des films à l'écran détache de ceux-ci une fine poussière qui est très inflammable. Une simple allumette peut, dans ces conditions, provoquer une catastrophe, Mais il n'y avait personne au magasin à films, un maçon qui se trouvait dans le bas dit n'avoir rien aperçu d'insolite. Le Cinéma-Palace qui. à l'occasion, prend des films d'actualité, était fort bien fourni en bobines.
C'est une chance providentielle que le feu n'ait pas pris à l'heure d'une représentation. L'incendie a engendré des gaz et une fumée qui. pendant une heure au moins, ont rendu l'atmosphère presque irrespirable. dans toute la rue et rendu plus difficile encore l'intervention des pompiers.
Le juge informateur, le juge de paix du cercle et les autorités locales étaient, cela va de soi, sur les lieux.
Montreux, 13. — Le nombre des blessés par l'explosion du Cinéma-Palace n'est pas d'une trentaine, ni d'une quarantaine, ainsi qu'on l'a annoncé tout d'abord; huit personnes seulement ont été atteintes, dont deux doivent garder le lit, entre autre un pompier, M. Eichenberger, qui souffre de douleur dans le dos.
Les dégâts mobiliers sont peu importants; sur les 450 fauteuils que renfermait la coquette salle de l'Avenue du Kursaal, six seulement ont été rendus inutilisables, et ce sont précisément les fauteuils qui se trouvaient à l'endroit où l'explosion a défoncé le plancher. Les dégâts immobiliers par contre sont plus considérables et se montent à environ cent mille francs.
Dimanche, M. le chef du Département de justice et police s'est rendu sur les lieux ainsi qu'un fonctionnaire des assurances. M. Hipleh, le propriétaire du cinéma, nous dit enfin que, dès les expertises officielles terminées, il va remettre en état les lieux et reprendre immédiatement l'exploitation de son établissement.


Journal du Jura, Bienne, lundi 13 novembre 1922, p. 4.

Georges Hipleh fils décède en 1961:

SAINT-GINGOLPH — Georges Hipleh
On a appris avec regret la mort, à l'Hôpital de Monthey , d'un vétéran du cinéma , M . Georges Hipleh , qui s'était retiré, il y a de nombreuses années, près de Saint-Gingolph.
Alors qu'il cheminait sur la route cantonale en direction de St-Gingolph en compagnie de son épouse , M . Hipleh traversa inopinément la chaussée et fut atteint par une voiture française. Il a été enseveli mardi ; il était âgé de 75 ans.
M . Georges Hipleh était très connu des Montheysans qui passaient leur week-end à St-Gingolph ; son caractère affable l'avait fait apprécier de tous.
Relevons également que le disparu était membre fondateur de l'Association romande cinématographique et qu'il avait dirigé, vers 1920, le Cinéma Palace à Montreux.
La « Feuille d'Avis » présente à ses proches ses sincères condoléances.


Feuille d'avis du district de Monthey, vendredi 14 juillet 1961, p. 4.

4

12-14/08/1883 Suisse Avenches Place de Fête Photographie instantanée
<11>/08/1893 Suisse Lausanne Place Madeleine Montagnes russes circulaires
19-21/08/1893 Suisse Payerne Place du Stand Carrousel à vapeur dit Montagnes russes
<30>/08/1894 Suisse Yverdon    
20->20/06/1896 Suisse Yverdon    
03->03/07/1897 Suisse Moudon Place d'Armes Les Montagnes russes à vapeur
26/12/1898 Suisse Yverdon Casino-Théâtre Cinématographe Lumière
>16/12/1899 Suisse Genève Pont des Frises Cinématographe
<28>/06/1900 Suisse Lausanne Ouchy Cinématographe
07-09/07/1900 Suisse Yverdon Propriété des Bains Cinématographe
[11]-[13]/08/1900 Suisse Moudon Place d'Armes Cinématographe
01/03/1901 Suisse Neuchâtel    
22-24/06/1901 Suisse Yverdon Place d'Armes Cinématographe Géant/Montagnes russes
<01>/01/1902 Suisse Genève Les quais Cinématographe 
 <11->23/02/1902 Suisse Bienne Place du Marché Phono-Cinématographe
15-25/03/1902 Suisse Montreux Près le Marché couvert Phono-Cinématographe
<31/12/1902 Suisse Genève Champ de Foire Cinématographe
05-15/04/1903 Suisse Lausanne Place du Tunnel Phono-Cinématographe
<12-24/03/1904 Suisse Vevey Place du Marché Salon Cinématographe
27/03/1904 Suisse Montreux Place du Marché Salon Cinématographe
09->09/07/1904 Suisse Yverdon Place d'Armes Salon Cinématographe
26/03/1905 Suisse Montreux Place du Marché Salon Cinématographe
<28/12/1905 Suisse Genève Plaine de Plainpalais Cinématographe

Contacts