Les Abeilles

1116

1

Les Abeilles

Nous avons envoyé dernièrement, dans le grand établissement d'apiculture du Château de Brignan, l'un de nos opérateurs, spécialement pour prendre une série de vues cinematographiques sur la vie et le travail des abeilles.
Cette bande cinématographique, d'un très grand intérêt, représente les différentes opérations de l'apiculteur et M. Alphandéry, le directeur éminent de l'Établissement de Brignan, a bien voulu opérer lui-même. Sans voile et sans gants il exécute les différentes manipulations, montrant que l'abeille n'est pas aussi redoutable que l'on veut bien le croire.
La vue, qui commence par le départ de l'essaim de la ruche et son arrêt par l'apiculteur, se termine par la dégustation du miel par deux enfants très amateurs de ce produit.
Elle se divise comme suit :
1º Départ et arrêt de l'essaim par l'apiculteur. Il jette des mottes de terre pour forcere l'essaim à se fixer.
2º Différentes manières de recueillir un essaim.
3º Essaim artificiel.
4º Mise en ruse d'un essaim.
5º Visite d'une ruche.
6º Récolte du miel.
7º Extraction du miel. Une jeuen fille enlève avec un couteau spécial la cire qui recouvre les alvéoles. Les gâteaux de miel sont placés dans un appareil destiné à en extraire le miel au moyen de la force centrifuge.
8º Mise en pots
9º Fabrication artificielle de la cire.
10º Manière de déguster le miel.

GAU 1905-06

2

1 Gaumont 1116  
2 Anatole Thiberville Georges Alphandéry 
 
L’Apiculture et le Cinématographe. — La maison Gaumont, de Paris, bien connue par ses cinématographes, vient d’envoyer un de ses opérateurs au Grand Établissement d’apiculture du château de Brignan à Montfavet, spécialement pour prendre une série de vues cinématographiques sur le travail et la vie des abeilles.
Les profanes qui redoutent les piqûres d'abeilles pourront sans crainte se rendre compte de la façon dont l’apiculteur prend un essaim et l’introduit dans la ruche à cadres.
Nous voyons ensuite la visite détallée d’une ruche, la récolte du miel, son extraction, la mise en pots et la dégustation par deux charmants galopins, fort amateurs de miel.
Toutes ces opérations ont été faites par M. Alphandéry, qui, opérant sans voile et sans gants nous montre que l'abeille n'est pas aussi redoutable qu'on veut bien le croire.
Toutes nos félicitations à l'initiative de la maison Gaumont, qui n'a pas hésité à faire entreprendre à un de ses plus habiles opérateurs, M Thiberville, un voyage long et coûteux pour obtenir une série de vues des plus intéressantes, qui répandront, nous n’en doutons pas, le goût de l’apiculture chez les habitants de la campagne.
Le Petit Marseillais, Marseille, 20 mai 1905, p. 2
3 < 20/05/1905 165 m
4 France, Montfavet, Château de Brignan
 

3

       
       

4

Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.