André CARRE

(Lyon, 1869-Vichy, 1939)

carreandre

© col. Jean-Claude Seguin Vergara

1

Prosper Carre (Saint-Maurice, 05/08/1833-Lyon 1er, 08/02/1909) épouse (Villevocance, 06/06/1868) Marie, Louise, Rosalie Soix (Villevocance, 11/12/1844-). Descendance :

  • André, Désiré Carre (Lyon 2e, 17/04/1869-Vichy, 26/12/1939) épouse (Lyon 6e, 25/09/1901) Marguerite, Françoise Amigues (Lyon 2e, 27/09/1877)

2

André Carre effectue son service militaire au 22e régiment d'infanterie à partir du 14 novembre 1891. Il est mis en congé le 24 septembre 1893. Au service de la société Lumière, il part pour une premier voyage qui le conduit d'abort à Constantinople où il réside à partir du 24 avril 1896, probablement en compagnie de Louis Janin, le concessionnaire pour la Turquie. Puis il se rend en Serbie et s’installe à l’hôtel Srpska Kruna de Belgrade le 30 mai 1896. Il fait alors équipe avec Jules Girin et A. Velhora et organise la première projection à Belgrade le 6 juin 1896. Les séances vont se prolonger jusqu’au 30 juin et le roi Obrenovitch et la reine-mère Nathalie assistent à une projection le 16 juin. Dans un courrier, quelques jours plus tard, il semble que les deux responsables du cinématographe, Carre et Girin ont déjà quitté Belgrade.

carre andre 01a carre andre 01b
Le Secrétaire de S. M. le Roi, Courrier à Monsieur Lumière, Lyon, Belgrade, 9 juillet 1896 [D.R.]

André Carre, peut-être en compagnie de Jules Girin, poursuit sa route et s’installe à l’hôtel Métropole de Galatz (Roumanie) le 20 août 1896. Il est de retour à Lyon le 8 novembre 1896.

Au début de l’année 1897, il entreprend un nouveau voyage et arrive au Grand Hôtel de Zagreb (Croatie/Slavonie) le 14 février 1897. Après avoir demandé une autorisation au gouvernement pour projeter des images animées, les premières projections ont lieu dans les salons du Grand Hôtel du 19 au 24 février. Le 28 février, il est au Grand Hôtel de Belgrade où il présente le cinématographe Lumière dans le restaurant Majduk Veljko le 6 mars. Les projections sont suspendues le 18 mars et reprennent le 25 mars chez Hajdul Veljko. Il est de retour à Lyon le 4 mai 1897. Il devient par la suite représentant de commerce. Installé à la fin de sa vie à Vichy, il y décède en 1939.

3

Nous ignorons si André Carre tourne des vues lors de ses deux voyages. D’après sa famille, il aurait filmé François-Joseph lors d’un voyage sur le Danube où il faisait des escales.


Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.