Les KRÉMO

kremo 

La Vie au grand air, Paris, 13 octobre 1901, p. 608 

1

D'origine austro-hongroise (Tchécoslovaquie), Josef Kremka, dit Josef Kremo, fils de Josef Kremka, est né le [10 août 1854]. Il épouse [Franziska (1858-1940)]. Il fait ses débuts, à Paris, au Cirque d'Hiver, en octobre 1881 :

CIRQUE D'HIVER
Les débuts de M. Kremo méritent vraiement une nouvelle mention. C'est un très curieux travail que celui de ce gentleman acrobate promenant sur un fil de fer invisible ses grâces de dandy contemporain.
Un habit noir irréprochable, un véritable costume de garçon d'honneur. Puis, tout à coup, et ce n'est pas le moins surprenant de ses exercices, la chrysalide s'ouvre et le papillon en sort pour prendre son vol. Le gymnaste dépouille le gandin et nous apparaît dans le costrume traditionnel, en maillot pailleté, dans l'illusion de la nudité olympique. Cette transformation à vue est extrêmement goûtée du public. [...] Jean de Lorr.


L'Orchestre, Paris, 13 octobre 1881. 

Les treize enfants du couple vont intégrer peu à peu les numéros acariens orchestrés par leurs parents. En 1885, alors que Josef Kremo est au Teatro Duque (Séville), il tire accidentellement sur un spectateur. En juillet 1888, il se produit sur la scène du Circo Hipódromo de Verano (Madrid). C'est en janvier 1889 que l'on annonce pour la première fois aux Folies-Bergère, la Famille Kremo, même si seuls trois enfants font désormais partie de la troupe comme en septembre 1891, à nouveau, aux Folies-Bergère :

Le clou de la soirée, c'est la famille Kremo, trois petits bambins hauts comme ça, qui se livrent à des exercices effrayants sur des trapèzes dont un tenu par leur père, monté sur d'immenses échasses. Je ne vous recommande pas absolument ce mode d'éducation ; mais c'est merveilleux, d'autant plus que les trois babys sont ravissants et gracieux au possible.


Gil Blas, Paris, 14 septembre 1891, p. 3.

En juin 1889, la troupe Kremo présente son spectacle au Circo Ecuestre Barcelonés (Barcelone). 

En juillete 1889, ils se produisent au théâtre Marigny où Jacques Ducom va tourner quelques films de leurs prouesses "icariennes", pour le compte de la maison Lumière. Ultérieurement, ils continuent leur carrière dans les théâtres parisiens : Folies-Bergère (1901, 1906, 1908), Marigny (1902), Olympia (1905), Alhambra (1912). Ils sont également en Espagne, en mai 1905, au Circo de Parish, à Madrid. Le décès de Josef Kremo, en 1917, marque la fin de la carrière de cette première troupe de Kremo.

Sitographie

A Poscard's story 

2

1899


Afin d'optimiser votre expérience sur ce site, nous utilisons des cookies. Ils visent essentiellement à réaliser des statistiques de visites. En poursuivant votre navigation, vous acceptez l’utilisation de cookies.