ALGER

Jean-Claude SEGUIN

Alger est la capitale de l'Algérie

1896

Le Cinématographe Lumière d'Alexandre Promio (Théâtre des Nouveautés, 16-19 décembre 1896)

Le " globe-trotter " de la maison Lumière, Alexandre Promio arrive en Algérie en décembre 1896 pour un bref séjour principalement destiné à prendre des vues locales. Il en profite malgré tout pour organiser quelques séances au théâtre des Nouveautés d'Alger : 

Ce soir, mardi, aux Nouveautés, la Compagnie F. Achard nous donnera deux grands succès de son répertoire : Feu Toupinel et Les surprises du divorce, deux pièces plusieurs fois centenaires de l’auteur préféré du public, Mr Alexandre Bisson. Entre ces deux pièces, pendant l’entracte, première représentation du Véritable cinématographe Lumière.


La Dépêche algérienne, Alger, mercredi 16 décembre 1896, p. 3.

L'information est succincte et ne nous offre aucune information sur le répertoire présenté. C'est d'ailleurs le cas également lorsque la derniere séance est annoncée :

Ce soir, aux Nouveautés, dernière représentation de Monsieur le Directeur et de Le Remplaçant ; entre les deux pièces, projections du Véritable Cinématographe Lumière, faites par M. Promio, ingénieur de la Maison Lumière. Pendant la soirée, l'admirable orchestre espagnol se fera entendre.


La Dépêche algérienne, Alger, 19 décembre 1896, p. 3.

Le cinématographiste ne s'attarde guère et file à Tlemcen pour tourner quelques films.

 

Contacts