NEUCHÂTEL

Jean-Claude SEGUIN

Neuchâtel est le chef-lieu du canton de Neuchâtel (Suisse).

1895

Le Kinétoscope de Casimir Sivan (Petite salle des concerts, 8-12 juin 1895)

Casimir Sivan, après la présentation de son appareil à Genève, a entrepris une tournée en Suisse. Il a installé, peu de temps auparavant, son kinétoscope à Lausanne. À Neuchâtel, il va présenter aux habitants son appareil pendant cinq jours :

 Kinétoscope. — La Feuille d'avis a parlé de ce singulier instrument dès que les détails de l'invention d'Edison furent assez connus. Il suffira donc — en disant qu'un de ces appareils sera exhibé de samedi à mercredi, dans la petite salle des concerts, — de rappeler qu'une série de photocopies de deux centimètres de longueur, obtenues au moyen du kinétographe à raison de 46 épreuves successives à la seconde, repassent sous les yeux avec la même vitesse et grossies par une forte lentille. On voit ainsi des scènes entières tirées de la vie et reproduites non seulement avec la fidélité photographique, mais avec les mouvements mêmes et les jeux de physionomie des acteurs. M. Sirvan, agent à Genève de la compagnie Edison, a choisi avec art des scènes assez diverses pour donner une juste idée de la merveilleuse application faite par Edison de la propriété qu'a notre rétine de conserver pendant un dixième de seconde l'impression de toute image reçue par elle.


La Feuille d'Avis de Neuchâtel, Neuchâtel, 8 juin 1895, p. 4.

Un petit article sans trop d'intérêt qui ne fait que reprendre les informations qui traînent un peu partout. On ignore même si le journaliste a fait un détour par la Petite Salle des Concerts. Ce que nous apprenons, après que Casimir Sivan est reparti, c'est qu'il a fait preuve de générosité envers le nouvel hôpital Jeanjaquet :

La direction de l'hôpital Jeanjaquet exprime publiquement sa reconnaissance à MM. C. Sivan & Cie , exposants des kinétoscopes et phonographes Edison, pour le don de 78 fr. 75 qu'ils viennent de lui faire parvenir.
La généreuse pensée des donateurs d'affecter le montant de leur recette du 13 courant à notre hôpital d'enfants les honore, et elle est en outre une preuve que cet établissement, de création récente, mérite les sympathies de tous ceux qui s'intéressent aux enfants et désirent que les bienfaits de notre .hôpital puissent aussi s'étendre aux nombreux petits malades qui ne peuvent bénéficier de la gratuité en raison du fait que leurs parents ne sont pas d'origine neuchâteloise.
Ce nouvel acte de libéralité en leur faveur est enregistré avec une vive satisfaction.
Neuchâtel, le 17 juin 1895.


La Feuille d'Avis de Neuchâtel, 18 juin 1895, p. 4.

S'il ne faut pas sous-estimer la générosité de Sivan, il convient de rappeler que ces pratiques sont monnaie courante.

 

Contacts