Sage-femme de première classe

0626a

© Gaumont Pathé Archives

1

Sage-femme de première classe

GAU 1902-08


Sage-femme de première classe (Très grand succès)

0626a

1re partie.-La scène représente une petite baraque fleurie dans laquelle sont mis en vente des bébés en tous genres. Dans la première partie, la baraque est occupée par une marchande, en costume normand, qui époussète les bébés et les range. À cet instant, débouche par le chemin un couple d'amoureux (mêmes costumes) qui aperçoit la petite boutique et se consulte pour l'achat d'un bébé. La jeune femme hésite, le mari insiste tendrement. Elle finit par céder, et ils se dirigent tous deux vers la baraque. La marchande s'empresse, leur montre sa marchandise, mais aucun des bébés n'a l'air de plaire. La jeune femme veut entraîner son mari ; mais celui-ci, qui a le plus grand désir d'avoir un bébé, insiste à nouveau auprès de la marchande. Celle-ci leur indique une porte sur laquelle est écrit le mot RÉSERVÉ. Tous trois disparaissent par cette porte.


0626b

2e partie.- La scène représente un potager avec un grand nombre de choux. Les trois personnages de la précédente partie rentrent par la porte du fond et la marchande sort de chaque chou un bébé vivant qu'elle présente à tour de rôle aux deux jeunes mariés. Les sept premiers sont rejetés, deux d'entre eux avec horreur (l'un étant nègre et l'autre Peau-Rouge). Enfin, un huitième est jugé suffisamment joli, la jeune femme le prend dans ses bras, le dorlote pendant que son mari paye la marchande en ayant l'air de trouver la note un peu élevée.
Pendant toute la scène, les bébés vivants qui ont été placés au premier plan remuent et crient. Les deux jeunes mariés s'en vont et la marchande revient ranger sa marchandise.

GAU 1903


El Nacimiento de los niños

GAU 1903 ESP

2

1 Gaumont 626  
2 Alice Guy ; Anatole Thiberville Yvonne Serand 
 
Deux jeunes mariés se promenaient dans les champs pendant leur lune de miel. Ils arrivaient auprès de ce champ de choux ou un paysan travaillait. Le jeune homme se pendait à l'oreille de la jeune femme et lui demandait si elle aimerait avoir un poupon. Elle acceptait en baissant les yeux (c'était la mode en 1900) et le jeune homme interrogeait le paysan. Celui-ci dérangé dans son travail leur donnait avec humeur la permission de chercher dans son champ. Le jeune mari découvrait tout d'abord un bébé de carton qui les décevait infiniment, mais la jeune femme entendait soudain un gazouillis derrière un chou plus éloigné, elle y courait et découvrait un beau poupon bien vivant qu'elle rapportait en triomphe à son mari. Après avoir dédommagé le paysan, ils partaient tous les deux ravis, pendant que le paysan retournait à sa bèche en haussant les épaules.
Alice Guy, Lettre à Louis Gaumont, 15 avril 1953, Fonds Louis Gaumont, Cinémathèque française.
Il existait, au fond de l'impasse des Sonneries, un modeste laboratoire servant au développement et au tirage des travaux photographiques; une terrasse bitumée, de quelques mètres de superficie, close d'un haut mur, y faisait suite. C'est sur cette terrasse, transformée aujourd'hui, je crois en chaufferie que naquit une des premières séries du film muet dont la glorieuse carrière devait durer trente ans.Le premier film que je fis sur cette terrasse fut la "Fée aux Choux". Un peintre éventailliste du voisinage en avait peint le décor de fond sur un simple drap qui, tendu avec plus ou moins d'efficacité contre le mur, frissonnait à tous les vents. Les choux étaient découpés dans du carton. Comme éclairage, nous avions le soleil dont il fallait attendre l'orientation propice et la bonne volonté L'appareil, placé sur un simple trépied de photographe planté dans la terre meule manquait de stabilité; on faisait la mise au point sous le voile noir et la manivelle était mue à la main. Le premier opérateur se nommait Anatole Thiberville avant de devenir cinéaste il faisait de l'élevage dans la Bresse je crois.
Alice Guy, "Rapport d'Alice Guy à Louis Gaumont" dans Alice Guy, Autobiographie d'une pionnière du cinéma (1873-1968), Paris, Denoël/Gonthier, 1976, p. 217.
3 [1902]-≤08/1902 100 m/102 m 
4 France
 
La Fée aux choux (Gaumont)  

3

*01/02/1902 FranceGuadeloupe Giuseppe Filippi La Fée aux choux
*15/04/1902 Haiti, Port-au-Prince Hervet/Didier La fée aux choux
22/04/1902 France, Nancy, Salle Poirel Société Lorraine de Photographie/Léon Gaumont La Fée aux choux 
23/06/1902 EspagneMadrid, Jardín del Buen Retiro Gran Biograph Nacimiento de los niños 
*17/11/1902 EspagneBurgos Enrique Farrús  Nacimiento de niños entre coles 
30/12/1902 FranceParis Grands Magasins Dufayel  La Fée aux choux 
01/05/1903 FranceParis Chronophotographe Gaumont  Le Choix d'un bébé
 
Compte rendu des Séances extraordinaires de Projections
Vendredi 1er et Dimanche 3 mai 1903
[...]
Nouveaux airs de flûte par M. Ferranti et nous passons au Choix d'un bébé et au Durbar de Dehli, excellentes bandes de M. Gaumont.
Bulletin de la Société d'excursions des amateurs de photographie, nº 66, Paris, juin 1903, p. 92.
19/08/1903 FranceTroyes Daue La Fée aux choux
02/09/1903 FranceSaint-Étienne Royal Vio La Fée aux choux

4

Contacts